Sénégal: Le gouvernement, le CNP et les professionnels des banques signent un accord pour la relance de l'économie

Dakar — Le gouvernement, le Conseil national du patronat (CNP) et l'Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEF) ont signé vendredi un accord en vue de la création d'un mécanisme de financement capable de soutenir la relance de l'économie au Sénégal, a constaté l'APS.

L'accord tripartite portant sur un financement de 300 milliards de francs CFA a été signé en présence de plusieurs personnalités dont le président du CNP, Baïdy Agne, et la nouvelle directrice générale du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), Thérèse Faye Diouf.

"Nous restons convaincus que, avec l'accord que nous venons de signer, un effort a été fait pour tenir compte des contraintes des banques", a dit le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.

Avec cet accord, le gouvernement encourage l'investissement privé, a laissé entendre M. Hott, ajoutant que la voie est également ouverte aux taux d'intérêt incitatifs.

"Nous devons (... ) tous œuvrer pour son opérationnalisation avec succès, afin de soutenir l'investissement privé, la croissance et la création d'emplois, pour une relance durable et inclusive", a-t-il dit.

"Il s'agit maintenant de relancer notre économie et d'aider le secteur privé à se relancer, avec l'aide des banques, dont la fonction permanente (... ) est d'impulser et de faciliter l'expression des besoins et des talents", a affirmé le président de l'APBEF, Alioune Camara.

L'Etat aussi a un rôle à jouer quand il s'agit d'aider les banques à faire face à certaines contraintes et à augmenter leur capacité de financement l'économie, a rappelé M. Agne.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.