Sénégal: Abdoulaye Daouda Diallo - «2021 doit être l'année de redressement de notre économie»

28 Novembre 2020

Fortement interpellé par les députés lors de la première plénière du marathon budgétaire portant sur les considérations générales du budget, le ministre des Finances et du Budget a indiqué que la Lfi 2021 vise la relance de notre économie.

Le ministre des Finances et du Budget et son homologue de l'Économie, du Plan et de la Coopération ont écouté, pendant près de 10 tours d'horloge, les députés les assaillir de questions avant de pouvoir prendre la parole.

Lors de l'ouverture du marathon budgétaire, ce jeudi 26 novembre, plusieurs parlementaires sont revenus sur la sincérité du budget, la capacité de mobilisation de ressources dans ce contexte de Covid-19...

En réponse, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a indiqué que la mise en œuvre du Plan de résilience face à la pandémie de coronavirus a connu un franc succès et que le budget 2021 devra permettre la relance de l'économie sénégalaise.

« Tous nos objectifs sont atteints pour le moment et les dépenses publiques payées. Les résultats encourageants ont permis à notre pays de renouer avec la trajectoire du Pse.

2021 doit être une année de redressement, de relance de notre économie », a-t-il annoncé lors de la plénière sur les considérations générales du budget 2021.

En outre, interpellé sur l'annulation de la dette, Abdoulaye Daouda Diallo a informé que le Sénégal a bénéficié de l'initiative de la suspension de la dette publique bilatérale qui va jusqu'au 30 juin 2021 (pays du G20). Mais, a-t-il prévenu, « cette dernière n'est pas annulée ».

Le député Jean Baptiste Diouf s'est interrogé sur les recettes devant financer le budget. Sur cette interpellation, le ministre du Budget a souligné que des efforts sont faits pour plus de performances pour les recettes avec la modernisation des administrations financières.

Une hausse de recettes est attendue aussi en 2021. Pour Abdoulaye Daouda Diallo, tous les objectifs de recettes pour 2020 ont été atteints actuellement.

25 % du budget à l'éducation

Sur la nécessité d'accompagner « les jeunes dans le désarroi », selon le député Aïda Mbodji, le ministre du Budget a révélé que plus de 25 % du budget 2021 est accordé à l'éducation pour la formation de ces derniers.

Même si l'État n'a pas vocation à créer des emplois, a-t-il dit, le Gouvernement injecte beaucoup d'argent dans le capital humain.

Sur ce sujet qui a passionné les députés surtout avec la reprise de l'émigration clandestine, M. Diallo a indiqué que les 20 millions de dollars à recevoir de l'Émirat d'Abu-Dhabi serviront à la mise en place d'un incubateur pour promouvoir l'emploi des jeunes.

Amadou Hott, ministre de l'Économie, du Plan et de la Coopération, a réitéré que le Sénégal a une politique économique bien élaborée à travers le Pse. « On ne fait pas du pilotage à vue, mais on fait de la planification.

On se base sur des plans à long terme, mais il faut faire du fast-track pour aller vite dans l'exécution », a-t-il martelé. M. Hott répondait au député Moustapha Guirassy qui a regretté qu'avec le fast-track « on soit dans l'urgence au risque de sacrifier l'essentiel ».

Pour 2021, le budget est arrêté 4589,15 milliards de FCfa contre 4215,2 milliards en 2020, soit une hausse de 373,95 milliards en valeur absolue et de 8,9 % en valeur relative.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.