Cote d'Ivoire: Décès du président de la Fif - Sidy Diallo repose au cimetière de Williamsville

28 Novembre 2020

Augustin Sidy Diallo, fils d'Abdoulaye Diallo, a rejoint définitivement le vendredi 27 novembre, dans l'au-delà, ses frères Amadou, Noum Antoine Diallo.

La séparation d'avec Sidy Diallo, décédé le samedi 21 novembre dernier, aura été des plus pénibles. Comme depuis l'annonce de sa disparition, les Ivoiriens se sont levés comme un seul homme pour l'accompagner à sa dernière demeure, au cimetière de Williamsville.

La nation, avec à sa tête le Premier ministre, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, a rendu un hommage mérité à un digne fils de la nation.

L'illustre disparu a été élevé au rang de Commandeur dans l'Ordre national, pour récompenser son mérite personnel et les services éminents rendus à la nation.

Que d'émotions ce vendredi 27 novembre dans les locaux d'Ivosep ! Voir Augustin Sidy Diallo, l'homme qui organisait tout, facilitait les obsèques pour les familles.

Lui qui accompagnait et consolait les uns et les autres aujourd'hui inerte entre quatre planches était inimaginable, il y a quelques jours. Et pourtant, le fait est là implacable.

Le personnel en uniforme a formé une haie d'honneur et lui a adressé un standing ovation pour saluer les énormes services rendus aux anonymes présents et absents.

Sidy Diallo n'était pas un homme simple. « Il y avait un peu de Dieu dans son personnage », ont souligné les guides religieux présents pour confier son âme à Allah.

L'imam Cheick Sylla Bah, qui était entouré de prêtres de l'Église catholique pour la circonstance, n'a pas manqué de souligner l'implication et la présence massive de chrétiens, musulmans et d'autres confessions religieuses aux obsèques du patron du football national. Un brassage religieux qui, selon lui, est la preuve que le défunt était un homme exceptionnel.

Ce vendredi, à Ivosep, personne n'a pu contenir ses larmes. Les nombreux témoignages ont permis de mieux connaître la vie de l'homme. Malheureusement, tous ces hommes et femmes n'ont pas pu l'accompagner à sa dernière demeure. La famille l'a voulu ainsi pour préserver son intimité.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.