Cote d'Ivoire: Yopougon - Le ministère de la Construction évacue un immeuble de 4 étages qui menace de s'écrouler

27 Novembre 2020

Ne dit-on pas que "vaut mieux prévenir que guérir ?" Le ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme a traduit en acte cet adage.

Le vendredi 27 novembre 2020, le département ministériel a dépêché une équipe à Yopougon-Ananeraie où un immeuble R+ 4 (avec 2 niveaux déjà habités) présentait des risques d'effondrement. Objectif, faire évacuer ledit bâtiment aussitôt avant qu'un drame ne survienne.

« Lorsqu'on a été informé hier (Ndlr : jeudi) que le bâtiment représentait un danger pour la population, on s'est tout de suite rendu sur les lieux. Après des échanges avec la gérante, nous lui avons demandé que les locataires évacuent ».

C'est l'explication de M. Yao N'Goran de la brigade de contrôle au ministère en charge de la Construction. Ajoutant que certains locataires ont compris la nécessité de libérer l'édifice en vue d'épargner leur vie.

Ainsi le même jour, une première vague d'habitants a pu quitter les lieux. C'est donc, selon lui, les familles qui restaient encore ce vendredi qui ont été évacuées avec l'aide des agents des sapeurs-pompiers militaires alertés plus tôt.

Pour ce qui est du bâtiment, selon notre interlocuteur, le propriétaire devra prendre attache avec les services d'un Bureau de contrôle des risques et de la normalisation en vue de vérifier sa solidité. Si les résultats ne sont pas concluants, suivra la phase de démolition.

Arrivé sur les lieux dans l'après-midi, l'on a pu apercevoir certains ex-locataires toujours à la tâche, mettant les derniers bagages à l'abri. D'autres, plus chanceux, ont pu ranger leurs biens chez des voisins en attendant d'obtenir un nouveau logement.

Une dame dans cette situation, sous le sceau de l'anonymat confie : « Depuis 3 ans, on habite le bâtiment. Aujourd'hui on doit partir. On ne sait pas où dormir. Les enfants sont éparpillés. Mais le plus important, c'est de sauver sa vie. Le reste suivra ». Britto Israël que l'on a aussi trouver sur le site, a reconnu que de nombreuses fissures étaient perceptibles à l'intérieur de l'édifice.

L'on se souvient, il y a quelques jours, un immeuble R+5 situé dans le même quartier, Yopougon-Ananeraie, carrefour Sodeci, s'était effondré dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 novembre 2020 aux environs de 4h du matin. Faisant d'énormes dégâts matériels sans une perte en vie humaine.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.