Cote d'Ivoire: Métiers de la mer - 500 jeunes bénéficient d'un programme de formation

27 Novembre 2020

L'Agence emploi jeunes (Aej) et l'Académie des sciences et techniques de la mer (Arstm) ont conclu, jeudi, un accord de partenariat portant sur la formation et l'amélioration de l'employabilité de 500 jeunes ivoiriens.

La plateforme de collaboration a été signée au cabinet du ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes (Mpjej) au Plateau, en présence du patron du département, Mamadou Touré, et de son homologue des Affaires maritimes, Philippe Légré.

L'initiative s'inscrit dans le cadre du Programme social du gouvernement (Ps-Gouv) en son axe 4. Elle va permettre aux bénéficiaires, des jeunes déscolarisés ou peu scolarisés, dont l'âge varie de 18 à 40 ans, d'apprendre un métier dans le but de faciliter leur insertion professionnelle.

La formation pratique se tiendra sur six mois dans les locaux de l'Arstm à Yopougon. Elle est financée par l'État de Côte d'Ivoire à hauteur de 265 millions de FCfa.

15 métiers ont été identifiés. Entre autres, gestionnaire de stock, chaudronnier, tuyauteur, cariste, soudeur, maintenancier nautique, froid et climatisation, sableur et peintre.

Philippe Légré s'est félicité de la mise en œuvre du projet qui permettra à un demi-millier de jeunes d'embrasser les métiers de la mer. Il a salué la convention cadre qui lie son département ministériel à celui de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes.

Pour Mamadou Touré, cette convention cadre est la matérialisation d'un idéal commun, celui de donner à la jeunesse ivoirienne les armes de son autonomisation et de son épanouissement.

Les inscriptions pour ce programme de formation ont débuté le 13 novembre 2020. Elles prennent fin le 2 décembre prochain. Au dire de Jean-Louis Kouadio, administrateur de l'Aej, plus de 5000 jeunes sont déjà inscrits sur la plateforme.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.