Madagascar: Projet Sahovika - Une synergie d'actions sur la protection des zones forestières

Toutes les parties prenantes œuvrant dans la protection des zones forestières dans le cadre de la mise en œuvre du projet Sahovika entrepris par la société NEHO, se sont réunies autour d'un atelier organisé le 24 novembre dernier.

Il s'agit notamment du directeur des Aires Protégées au sein du ministère de l'Environnement et du Développement Durable, des représentants du cadre d'appui technique et des directions régionales de ce département ministériel à Alaotra Mangoro et à Vakinankaratra.

Les représentants de la circonscription de l'Environnement et du Développement Durable de Moramanga, de l'Office National de l'Environnement (ONE) et de Madagascar National Parks à Marolambo ainsi que ceux des ONG Rainforest trust ou Sadabe, du cabinet Savaivo et bien évidemment le promoteur du projet, y ont également participé.

Une synergie d'actions de tous ces acteurs concernés sur la protection des zones forestières touchées par le projet, sera ainsi mise en place, et ce, dans le cadre d'une approche inclusive.

Plan d'action pour la biodiversité. Il est à souligner que la production d'énergie verte par la centrale hydro-électrique mise en place dans le cadre de ce projet Sahofika supportera la préservation de l'environnement et le développement inclusif des communautés locales.

Ce qui contribue ainsi à la mise en œuvre de la politique générale du ministère de l'Environnement et du Développement Durable.

Cet atelier a donc été l'occasion de rappeler les objectifs de préservation de l'environnement, notamment dans une approche Paysage partagée, telle qu'elle est actuellement définie sur « l'île Verte ».

Le directeur général de NEHO (Nouvelle Energie Hydroélectrique de l'Onive), Didier Payerne, a rappelé que sa société, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de RSE (Responsabilité sociétale d'Entreprise), s'est engagée dans son plan d'action pour la Biodiversité (PAB).

Le but est d'apporter un appui à la conservation des forêts naturelles du Parc National de Marolambo, et ce, en collaboration avec le gestionnaire du parc, tout en contribuant à la création de la Nouvelle Aire Protégée (NAP) de Tsinjoarivo pour la conservation et la restauration des forêts naturelles, avec son promoteur.

Par ailleurs, il s'est félicité, pour sa part, de l'esprit constructif qui a caractérisé les débats dans le cadre de cet atelier.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.