Madagascar: Filière litchis - Le quota du marché européen revu à la baisse

+Quantité à revendre. Depuis la mi-novembre, période d'ouverture de la campagne 2020 du litchi à Madagascar, l'optimisme est remarqué chez la plupart des opérateurs.

Une campagne précoce mais encourageante a été ainsi prévue par tous les acteurs de la chaîne de valeur litchis. Cependant, malgré une campagne surfant sur la vague de la normalité par rapport aux performances de l'année dernière à la même période d'ouverture du marché, quelques bémols ont été constatés.

« La qualité est au rendez-vous, nous avons déjà pu affréter quelques navires cargo en une semaine de campagne.

Là où le bât blesse c'est sur le fait que les importateurs du marché européen ont revu leurs commandes à la baisse à moins 20% par rapport au même stade de la campagne l'année dernière.

Par contre, pour les autres marchés, on peut dire que le contexte suit son cours normal » s'enthousiasme Georges Geerearts, vice-président du Centre Technique Horticole de Toamasina (CTHT).

Ainsi, si le marché européen avait passé commande de plus de quinze mille tonnes à la même période en 2019, cette année ce chiffre a été revu à la baisse avec douze mille tonnes de litchis en direction de l'Europe avant les fêtes de fin d'année.

Supérieur

Pour les autres marchés comme la Guadeloupe, le Moyen Orient, la Russie ou encore celui de Mayotte, les commandes sont restées les mêmes malgré le contexte de pandémie causé par la covid-19.

Ainsi, la campagne de cette année renoue avec une certaine normalité en termes de production. Près de 82% des quelques mille quatre cent arbres fruitiers sont déjà en production dans les parties sud et nord de la région Atsinanana.

Ce chiffre reste nettement supérieur à celui enregistré la saison précédente (35%), à la même période. Cependant, le rendement doit être mis en avant, car comparé à d'autres fruits comme les mangues avec deux millions de tonnes sur le marché, le litchi a encore du chemin à faire.

Par ailleurs, le litchi a commencé à occuper les marchés de la capitale, notamment à Anosibe et Anosy malgré que la maturité de ce fruit déjà disponible sur le marché local ne soit pas encore dans les standards de qualité notable.

Et malgré la baisse des commandes sur le principal marché qui est l'Europe, Madagascar reste le troisième plus gros producteur mondial de litchis, derrière la Chine et l'Inde, avec une production annuelle d'environ cent mille tonnes.

Le pays exporte un quart de ce volume, principalement vers le marché européen, soit près de 80 % des importations de l'Union Européenne. Cette dernière a pourtant baissé sa consommation pour cette année.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.