Madagascar: Tourisme - Les grands hôtels de Nosy Be tardent à rouvrir

Deux mois après la réouverture du ciel de Nosy Be au tourisme international, il n'y a encore que deux compagnies aériennes qui desservent la ligne.

Le constat a été exposé, hier à Anosy, par Joël Randriamandranto, ministre du Transport, du tourisme et de la météorologie, à l'occasion d'une séance d'échanges mensuelle avec la presse locale.

« Ethiopian Airlines et Air Austral sont les seuls pour le moment à être au taquet sur la destination. Ces compagnies font venir entre quatre vingt-dix et cent trente passagers par jour depuis l'ouverture du ciel au début du mois d'octobre » explique le ministre du Tourisme.

En conséquence, les grands établissements hôteliers de plus d'une centaine de chambres hésitent encore à rouvrir leurs portes à cause de l'affluence peu rentable vu le nombre de touristes débarquant sur l'île au parfum.

Les établissements qui sautent le pas sont majoritairement des hôtels à capacité moyenne. La restriction des touristes en provenance de pays ayant été sujets à une deuxième vague de covid-19 constitue aussi une des raisons qui ont diminué l'affluence touristique.

A La Une: Voyages et Tourisme

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.