Congo-Brazzaville: Prix UNESCO-L'Oréal "pour les femmes et la science" - Dominique Fatima Voumbo Matoumona lauréate

Le ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a reçu en audience le 27 novembre la lauréate du prix L'Oréal-Unesco « pour les femmes et la science » pour lui adresser les félicitatioCONns du gouvernement.

Dominique Fatima Voumbo Matoumona est assistante à la faculté des sciences de l'Université Marien-Ngouabi, chercheur à l'Institut national de recherche en science de la santé au département de biologie moléculaire et doctorante au Centre international de recherche médicale de Franceville au Gabon.

Elle a présenté à la 11e édition du programme régional L'Oréal-Unesco « pour les femmes et sciences » en Afrique subsaharienne son projet sur la résistance antipaludique au Congo et au Gabon. Au total, trois cent trente candidates ont été sélectionnées à ce concours. Les résultats ont été révélés le 23 novembre.

Au Congo Brazzaville, Dominique Fatima Voumbo Matoumona est la seule femme à avoir gagné ce prix. Une doctorante de la République démocratique du Congo a été également récipiendaire.

Les raisons de sa motivation à mener une étude sur la résistance antipaludique et celle de la résistance du microbe responsable du paludisme font suite au constat fait dans ces deux pays où une personne au moins aurait souffert du paludisme, a-t-elle expliqué à sa sortie d'audience.

Les résultats de ses recherches, poursuit la lauréate, ont prouvé que la non guérison après le traitement du paludisme est due à la résistance du microbe plasmodium falciparum, responsable de la maladie.

« Ces résultats me permettront de formuler les recommandations au Plan stratégique national de lutte contre le paludisme pour voir dans quelle mesure adapter ou changer le traitement du paludisme », a-t-elle dit.

De son côté, le ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a indiqué qu'il a reçu la lauréate pour lui adresser les félicitations du gouvernement.

Il a rappelé que ce prix fait suite au lancement du projet « Femmes et sciences » pour l'année 2020, lors du passage de la directrice générale de l'Unesco au Congo.

Le gouvernement, explique-t-il, avait pris l'engagement de pouvoir donner une envergure de manière particulière à la Recherche scientifique sur le thème « Femme et Science ».

A cette occasion, le ministre a lancé un appel à tous les jeunes surtout aux femmes chercheurs de s'approprier du domaine « l'univers est ouvert de pouvoir se consacrer sur la recherche scientifique qui est très importante pour le Congo et surtout en cette période de la Covid-19 où l'on veut donner l'ampleur à la recherche car sans elle, il n'y a pas de développement », a déclaré le ministre.

Le prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science vise à promouvoir la science auprès des femmes. Il récompense chaque année vingt chercheuses pour l'excellence académique de leurs travaux.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.