Sénégal: Saint-Louis - Les producteurs de Ndombo saluent les réalisations du Pgire et révèlent leurs doléances

28 Novembre 2020

Les producteurs de riz de Ndombo, localité située dans le département de Dagana, ont salué avant-hier, jeudi 26 novembre, les réalisations du Programme de Gestion Intégrée des Ressources en Eaux (PGIRE) qui leur ont permis de réussir la double culture et d'assurer la sécurisation de leurs récoltes.

Ils exploitent un périmètre de 350 hectares rizicoles visité ce jeudi par une délégation de journalistes membres du REJAO (Réseau des Journalistes pour les Activités de l'OMVS). Cela entre dans le cadre de leur collaboration avec cette institution. C'est une superficie de 350 hectares de riz qui a été emblavée par les producteurs de l'Union de Ndombo dans le département de Podor.

En effet, ces derniers ont profité de l'occasion, en marge de la visite organisée dans le cadre de la collaboration entre l'OMVS et le Réseau des Journalistes pour les Activités de l'OMVS (REJAO), pour saluer les réalisations du Programme de Gestion Intégrée des Ressources en Eaux (PGIRE). Ce Programme, qui en est à sa seconde phase, à ces agriculteurs de sécuriser leurs récoltes à travers la construction de magasins de stockage. Il s'y ajoute également l'installation de mini-rizeries et d'unités de transformation de fruits et légumes. "Le PGIRE est un programme très ambitieux parce que depuis sa mise en œuvre, on a réussi à faire la double culture. Auparavant, on ne faisait que la contre saison. Mais à travers le PGIRE, ils ont réhabilité les périmètres rizicoles en changeant les pompes électriques (GMP), en faisant des latérites (pistes de productions), ce qui nous conforte. Cela nous a permis d'ailleurs de réaliser la double culture", a expliqué Ndiack Diop, Président de l'Union des producteurs de Ndombo dans le département de Dagana.

Toutefois, ils en ont aussi profité pour solliciter de l'appui et de l'accompagnement de leurs partenaires afin de trouver d'autres ressources financières pour pouvoir assurer le fonctionnement de la rizerie qui est à l'arrêt depuis 2 ans. "Nous souhaitons qu'ils nous accompagnent encore en matériels agricoles. Nous ne disposons pas de matériels ni de tracteurs encore moins de moissonneuses batteuses. Nous voulons que le PGIRE nous accompagne pour que nous puissions toujours démarrer la campagne à temps", a-t-il soutenu. De leur côté également, les femmes agricultrices de cette localité de Ndombo ont, elles aussi, fait part de leurs doléances après avoir magnifié les réalisations du PGIRE.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.