Afrique: L'OCI continuera à refuser que le nom de l'Islam soit associé au terrorisme (SG)

 L'Organisation de la coopération islamique (OCI) continuera à rejeter "toute tentativie visant associant l'Islam et les musulmans au terrorisme", a averti, vendredi à Niamey, son secrétaire général, Dr. Yousef A. Al-Othaimeen, promettant que la position de l'OCI sur l'islamophobe "restera inchangée".

"La position de l'OCI restera inchangée envers le discours islamophobe, quelle qu'en soit l'auteur : la diffamation des symboles islamiques, le rejet de toute tentative visant à associer l'Islam et les musulmans au terrorisme", a-t-il dit.

Il s'exprimait lors de la 47ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). "Unis contre le terrorisme pour la paix et le développement" est le thème de cette rencontre qui s'est ouverte ce vendredi à Niamey.

A l'ouverture des travaux, le Dr. Yousef A. Al-Othaimeen s'est apesanti sur la nécessité de mettre l'accent sur la coordination pour venir à bout des différentes crises qui agitent le monde musulman.

"Notre région est le théâtre de conflits et d'affrontements qui perdurent et nous imposent, en tant que responsables et dirigeants, d'intensifier la coordination pour régler les problèmes", a-t-il soutenu.

Il a rappelé que le "terrorisme reste l'une des plus grandes et des plus graves menaces pour la région et le monde dans son ensemble, eu égard à son impact sur les niveaux de vie et sur les relations de coopération bilatérale".

"Le moment est peut-être venu pour nos pays islamiques de conjuguer leurs efforts à ceux déployés par les pays amis qui se dressent fermement contre les discours de haine", a-t-il dit.

Il a évoqué "la propagation du nouveau Coronavirus, qui a créé un climat peu rassurant pour tous et aggravé la situation sécuritaire et économique".

Au passage, il a salué les mesures prises par les Etats membres et les partenaires internationaux pour enrayer la propagation du virus et conforter les potentialités des Etats membres, surtout ceux les moins avancés.

Il estime que la conjoncture actuelle et les défis internationaux, les questions du changement climatique et de la santé de l'être humain commandent d'accorder une meilleure attention à l'éducation, au progrès technologique et à la recherche scientifique.

Il par ailleurs réaffirmé la détermination de l'OCI à continuer à apporter son "soutien indéfectible" à la résistance du peuple palestinien, dans le respect de la loi et des instruments internationaux y afférents.

Il a rappelé les violations commises à l'encontre de la communauté Rohingya.

S'agissant de l'autonomisation des femmes, il a informé de l'adoption du Statut de l'Organisation pour le développement de la femme relevant de l'OCI, et exhorté les Etats qui n'ont pas encore signé et ratifié le Statut à le faire instamment.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.