Sahara Occidental: L'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui

Alger — Le secrétaire général de l'Organisation nationale des enfants de Chouhada (Onec), Tayeb El Houari, a réitéré, dimanche, à Alger le soutien de l'Onec au peuple sahraoui dans sa lutte légitime pour l'indépendance, qualifiant l'agression marocaine de provocation à la fois pour le peuple sahraoui et la communauté internationale.

"A l'Onec nous accompagnons et défendons la cause sahraouie depuis son déclenchement. Nous restons convaincus que notre indépendance reste incomplète tant que le peuple sahraoui n'a pas encore accédé à son indépendance", a déclaré M. Tayeb El Houari lors de sa visite à l'ambassade de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger pour exprimer la solidarité de son organisation et son soutien au peule sahraoui.

Le SG de l'Onec a noté, à ce propos, que "la position de l'Algérie en faveur de la libération des peuples est constante dont l'origine remonte à bien avant l'indépendance arrachée en 1962".

Evoquant les dernières déclarations du parlement européen sur l'Algérie, Tayeb El Haouari a affirmé "que ces dernières ne visent qu'à exercer une pression sur l'Algérie dans le but de lui faire changer sa position soutenant les causes légitimes des peuples sahraoui et palestinien".

"Les tentatives de l'Union européenne seront vaines et n'auront aucun impact sur la position de l'Algérie qui réfute catégoriquement l'ingérence dans les affaires internes des pays", a déclaré l'hôte de l'ambassadeur sahraoui, affirmant que c'est "la France qui est à l'origine des déclaration de l'UE".

Le SG de l'Onec n'a pas omis de fustiger l'inaction et le silence de l'ONU et de la Minurso quant aux provocations du Maroc et son agression contre des civils sahraouis, le 13 novembre dernier, dans la région d'El-Guerguerat qui de par son statut de zone tampon est avant tout une zone sous protection de l'ONU.

L'ambassadeur sahraoui, Abdelkader Taleb Omar, s'est dit, pour sa part, "très honoré du soutien de l'Onec qui représente aux yeux des Sahraouis le sacrifice et la gloire des martyrs de la Révolution algérienne laquelle reste une source d'inspiration en termes de combat et de lutte pour le recouvrement de l'indépendance".

"Le soutien de l'Onec consolide la solidarité et la fraternité entre les peuples algérien et sahraoui", a-t-il dit ,en outre, le diplomate.

"L'agression marocaine est contraire aux principes onusiens considérant la question sahraouie comme une affaire de décolonisation, et aussi contraire aux principes de la charte de l'Union Africaine qui reconnait le Maroc comme agresseur", a rappelé le diplomate.

Le diplomate sahraoui a affirmé "que le recours aux armes n'a pas été un choix , mais il s'est imposé aux sahraouis comme seule solution"

"Nous avons attendu pendant 30 ans un geste positif de l'ONU et le Conseil de sécurité allant dans le sens d'obliger le Maroc à se conformer à la légalité internationale consistant en l'organisation du référendum de l'autodétermination, mais en vain", a déploré l'ambassadeur, ajoutant "que le peuple sahraoui est à présent déterminé à poursuivre la lutte armée jusqu'à l'indépendance".

M. Taleb Omar a dénoncé, lui aussi, les dernières déclarations de l'UE sur l'Algérie, notant que "le colonisateur rêve toujours de reprendre ses anciennes colonies et qu'il a toujours mal à digérer sa défaite".

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.