Soudan: Explication du Parquet général sur Abdalla Hassan Ahmed Al-Bachir

Khartoum — Le Parquet général a confirmé samedi avoir ordonné la libération sous caution de l'accusé, Abdalla Hassan Ahmed Al-Bachir, frère de l'ancien président, mais il n'a pas payé.

Le Parquet général a souligné dans un communiqué de presse qu'Al-Bachir avait été arrêté par le Comité de sécurité du Conseil militaire de transition à la suite de la chute de l'ancien régime et déposé contre ses procédures préliminaires en vertu de l'article (47) de la loi de procédure pénale de 1991.

Le communiqué souligne que l'accusé avait été admis à l'hôpital spécialisé d'Alia à Khartoum en avril 2020 pour effectuer un diagnostic de son état de santé et le diagnostic final réalisé en avril.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.