Sénégal: Un réseau de malfaiteurs présumés démantelé à Dakar - 43 personnes interpellées, 353 victimes recensées

29 Novembre 2020

Pas moins de 43 personnes ont été arrêtées, entre le 26 et 28 novembre, dans des centres de redressements situés entre Ouakam, Malika, Guédiawaye et la Zone B pour « maltraitance, traite des personnes, vol de scooters et trafic de chanvre indien ». Face à la presse, hier dimanche, le colonel Pape Diouf, chef de la chaîne emploi et opération et de l'Etat-major du haut commandement de la gendarmerie nationale, a indiqué que tout est parti d'un transport que les éléments de la Section de recherches de Colobane ont effectué dans le centre de redressement sis à Ouakam. Ce, dans le cadre d'une enquête pour un vol de scooter.

C'est ainsi que les gendarmes se sont rendus sur trois autres sites de détention identiques. Il s'agit, détaille-t-il, d'un site qui est situé à Guédiawaye où 213 personnes ont été également retrouvées, d'un autre sis à Malika qui accueillait également 22 victimes et de celui de la zone B qui accueillait 100 victimes. Le gendarme, qui soutient que 353 victimes ont été recensées, a fait savoir que l'enquête ouverte a permis aux pandores de mettre la main sur 43 individus soupçonnées être les auteurs de ces faits criminels.

Les victimes admises à l'hôpital

En en croire toujours le colonel Pape Diouf, les victimes étaient en majorité des jeunes âgées de 17 à 42 ans. « Elles souffraient visiblement de malnutrition et plusieurs d'entre elles étaient blessées. Elles ont été prises en charge par les éléments de la Section de recherches qui les ont évacuées au niveau du service de santé de la gendarmerie nationale située à la caserne Samba Diéry Diallo et à l'hôpital Principal de Dakar avec l'aide du médecin chef de la gendarmerie nationale », a notamment déclaré le chef de la chaîne emploi et opération et de l'Etat-major du haut commandement de la gendarmerie nationale.

« Parmi elles, il a été dénombré 7 mineurs et une jeune fille. Au total, 353 personnes étaient détenues dans ces centres de redressement », a soutenu le colonel, face aux journalistes.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.