Sénégal: Décès de Pape Bouba Diop - «L'homme qui a terrassé la France» s'en est allé

30 Novembre 2020

31 mai 2002. Stade national de Séoul en Corée du Sud. 30ème mn du match d'ouverture du premier Mondial de football en terre asiatique, entre la France, championne du monde et d'Europe, et le Sénégal dont le seul haut fait jusqu'alors était une place de finaliste quelques mois plus tôt à la Can au Mali. El Hadj Diouf se libère magnifiquement sur l'aile gauche et redresse dans l'axe pour servir Pape Bouba Diop qui s'y prend deux fois pour battre Fabien Barthez, le portier tricolore.

Le Sénégal finit par s'imposer, réussissant l'une des plus grosses surprises du millénaire naissant. Et le monde découvrait le colosse rufisquois, à la fois physique et technique, spécialiste du «box to box» avant que l'expression ne fût même à la mode. Capable autant de récupérer, de relancer proprement que de scorer. N'avait-il d'ailleurs pas fini meilleur buteur du Sénégal à cette Coupe du monde avec 3 réalisations (une contre la France et deux face à l'Uruguay) ?

Du Rc Lens en L1 française à Birmingham en Premier League anglaise, l'ancien milieu de terrain du Jaraaf a promené son imposante silhouette, ratissé des ballons à la pelle et inscrit des buts qui ont contribué à faire sa renommée à l'international. Garçon aussi effacé en dehors du terrain que battant sur les prés verts, Pape Bouba Diop était devenu une véritable icône en Afrique, où pour certains, il était «l'Homme qui a terrassé la toute puissante France». Décédé hier à Arras dans le nord de la France où il était alité depuis longtemps, il a rejoint à 42 ans, Bruno Metsu, Jules Bocandé, Mansour Wade et le Dr Fallou Cissé, tous acteurs indirects de ce fameux France-Sénégal qui avait fait des «Lions» les «fiancés de l'Afrique».

Quelques jours après l'Argentin Diego Maradona, génie planétaire du ballon rond, voici qu'un monument du football sénégalais s'invite au paradis des footballeurs. Le Brésilien Pelé, «l'autre meilleur footballeur de tous les temps», a eu ce mot génial à propos de l'autre mythique n°10 «j'espère qu'un jour, nous pourrons jouer ensemble au ciel». Le Sénégalais Pape Bouba Diop ne ferait certainement pas désordre dans l'entrejeu, auprès de ces deux monstres du football mondial. Et nous, en tribune de presse, ce serait un immense plaisir de couvrir ce qui ne pourrait être qu'un récital, une représentation à la dimension du casting.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.