Burkina Faso: Gestion durable des terres - La Grande Muraille verte veut compter sur les médias

30 Novembre 2020

La Coordination nationale de l'Initiative de la grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel (IGMVSS) a organisé un atelier d'évaluation et d'orientation de ses relations presse, les 26 et 27 novembre 2020, à Koudougou.

La Coordination nationale de l'Initiative de la Grande Muraille verte pour le Sahara et le Sahel (IGMVSS) veut renforcer son partenariat avec les médias afin de mieux atteindre ses objectifs en matière de gestion durable des terres au Burkina Faso. Pour ce faire, elle a organisé un atelier d'évaluation et d'orientation de ses relations presse, les 26 et 27 novembre 2020, à Koudougou.

« Depuis l'année dernière, nous avons eu une série d'entretiens, de formations, d'activités diverses qui impliquaient les médias. Il s'agit de faire le point de ce que nous avons réalisé ensemble, d'évaluer les succès et les échecs et surtout de faire des projections pour 2021 », a indiqué le coordonnateur national de l'IGMVSS, Adama Doulkoum.

rbt

Cette rencontre vise également à solliciter l'accompagnement des journalistes pour mettre en lumière les efforts du pays des hommes intègres dans le cadre de cette initiative panafricaine de restauration des terres dégradées. « Depuis que le Burkina s'est engagé dans l'Initiative de la Grande Muraille verte, nous avons toujours estimé qu'il fallait rendre visible ce que nous faisons, mais également faire passer des messages en fonction des cibles que nous visons. Qui, mieux que les journalistes, pour nous aider dans cette tâche », a-t-il insisté.

Confronter le discours à la réalité

Ces deux jours d'échanges ont aussi été une occasion d'identifier les actions de la nouvelle stratégie de communication de la Coordination nationale de l'IGMVSS que les médias pourraient mettre en œuvre. Selon M. Doulkom, en matière de gestion durable des terres, beaucoup d'actions sont conduites et il est important que ces actions soient vues. Pour cela, la Coordination nationale a souhaité voir les professionnels de l'information aller sur le terrain et comparent ce qu'elle dit dans les PowerPoint et la réalité. « C'est la seule façon de nous assurer que ce nous faisons porte-fruit ! Et vos critiques et observations vont nous aider à améliorer ce que nous entreprenons dans le cadre de cette initiative », a soutenu son premier responsable.

Au cours des 48 heures, la vingtaine de journalistes ont eu droit à des communications, entre autres, sur les enjeux de la communication dans l'atteinte des objectifs de l'IGMVSS, l'image des partenaires de l'IGMVSS dans les productions de presse, le bilan des activités menées en faveur et/ou avec les journalistes dans le cadre de la nouvelle stratégie de l'IGMVSS.

Cette activité entre dans le cadre du Programme de renforcement des capacités pour l'IGMVSS, mis en œuvre par la Coordination Nationale de l'Initiative et l'Association pour la Promotion de l'Education et de la Formation à l'Etranger (APEFE), et financé par Wallonie-Bruxelles International et la Coopération Belge au Développement.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.