Niger: Les effectifs de l'armée vont doubler d'ici cinq ans

C'est la décision prise par les plus hautes autorités militaires notamment le chef suprême des armées, le président Issoufou. Au regard des attaques terroristes incessantes, un nouveau projet de loi sur le statut de l'armée vient d'être adopté à l'Assemblée nationale, un statut qui devrait améliorer les conditions de vie et de travail des soldats.

Lutte contre le terrorisme oblige, les effectifs de l'armée nigérienne vont doubler en cinq ans. Selon les déclarations du ministre de la Défense nationale, Issoufou Katembe, samedi dernier devant les députés nationaux, ces effectifs vont passer de 25 000 actuellement à 50 000.

Lors de l'adoption de la nouvelle loi sur le statut de l'armée, le ministre de la Défense a précisé la volonté du président Mahamadou Issoufou de réussir ce pari pour mieux faire face aux incessantes attaques terroristes sur les quatre frontières avec le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria et la Libye.

Pour concrétiser cet engagement, des dispositions sont en train d'être prises, selon le ministre de la Défense. Il s'agit entre autre de la multiplication des centres d'instruction militaire dans les huit régions du pays en vue de mieux former les nouvelles recrues, l'augmentation du nombre d'encadrants militaires et la création d'écoles de formation d'officiers et de sous-officiers. Une école d'état-major sera aussi ouverte, dit-on, en début d'année 2021.

D'autres innovations majeures seront prises en compte en ce qui concerne l'évolution de la carrière des militaires. Les militaires nigériens vont très jeunes à la retraite, à 47 ans. Avec le nouveau projet de loi, c'est à 52 ans qu'ils pourront se retirer.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.