Cameroun: Tourisme et Loisirs - 9 milliards pour la destination Cameroun

Le ministre d'Etat Bello Bouba Maïgari a souligné les priorités samedi dernier devant la Commissions des Finances et l'Assemblée nationale.

Le ministre d'Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs, Bello Bouba Maigari a présenté son projet de budget à la Commission des Finances et l'Assemblée nationale dans la matinée de samedi dernier. Pour un montant de près de 9 milliards de F, en baisse de 91 millions de F par rapport à l'exercice de 2020. Le programme I est axé sur le développement de l'offre du tourisme et des loisirs. L'on compte la valorisation d'une quinzaine de sites touristiques, la poursuite de la construction d'une structure d'accueil au site touristique d'Ebondje à Campo Kribi estimée à 40 millions

. Il s'agira également de développer des infrastructures hôtelières, notamment, le parc hôtelier de l'Etat avec la réalisation des projets comme, la construction et l'équipement d'un hôtel de 100 chambres à Garoua, le paiement des décomptes en instance des travaux de construction et d'équipement de l'hôtel Bengo d'Ebolowa, la poursuite de l'extension du centre d'accueil de Kribi et autres.

Avec le programme 2, il est question de promouvoir l'image du Cameroun et à le valoriser à l'extérieur. Concrètement, le Mintoul envisage la participation aux réunions statutaires de l'Organisation mondiale du Tourisme, aux foires internationaux. Sans oublier le tourisme interne portant sur l'initiation à la promotion du tourisme au sein des CTD et la lutte contre la clandestinité dans le secteur ainsi que la promotion électronique de la destination Cameroun. Pour ce qui est du programme 3, la gouvernance et appui institutionnel dans le sous-secteur tourisme et loisirs seront en ligne de mire. Les autres projets prioritaires concernent le renforcement des infrastructures administratives pour 113 millions de F.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.