Cameroun: ARTs et spectacles - Honneur aux artistes

63 créateurs distingués pour leur résistance face à la pandémie de Covid-19 ont reçu des médailles décernées par le chef de l'Etat le 27 novembre dernier à Yaoundé, au cours d'une cérémonie présidée par le Premier ministre, chef du gouvernement.

Résilience. Ce mot de 10 lettres est à l'origine des 63 distinctions décernées par le chef de l'Etat, et remises le 27 novembre dernier par le Premier ministre, chef du gouvernement. Joseph Dion Ngute était le représentant personnel du président de la République à cette cérémonie mettant à l'honneur des femmes et hommes de culture qui se sont démarqués par leur capacité à résister à l'onde de choc du Covid-19. Cette pandémie, particulièrement virulente avec le monde des arts et du spectacle, a eu l'effet surprise de provoquer chez les artistes et autres promoteurs culturels, une aptitude à surmonter ce traumatisme. Une persévérance récompensée par le chef de l'Etat. C'est à l'Esplanade du Musée national à Yaoundé, qu'a été manifestée sa reconnaissance à l'œuvre de ces acteurs culturels.

63 artistes ont en effet reçu des médailles. Les musiciens Henri Njoh et Ange Ebogo Emerent, ont ouvert le bal. Les deux hommes, respectivement Commandeur de l'Ordre de la valeur et Grand Cordon du mérite camerounais, ont été décorés par le Premier ministre. La soixantaine de personnalités élevées à des grades honorifiques divers (commandeurs, officiers, chevaliers) de l'Ordre de la valeur et du mérite se recrutent dans des différents domaines comme la musique, le théâtre, le cinéma, le journalisme culturel, les arts plastiques et visuels, l'organisation des festivals, l'enseignement, l'édition, entre autres. Elles se rangent également dans les anciennes et nouvelles générations. A titre d'illustration, pour ce qui est de la musique, la liste des récipiendaires comprend aussi bien des noms comme K-Tino, Beko Sadey, Grace Decca, que Salatiel, Mr Leo, Stanley Enow ou Magasco. Pour le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, ces marques de la plus haute estime sont méritées. « L'art et la culture orientent au développement, questionnent les problèmes essentiels de la Nation, participent à la consolidation », a reconnu le PM. Il a également souligné que le travail emmené par les artistes camerounais contribue à affirmer le patrimoine et l'identité nationale au sein de la communauté universelle.

Bidoung Mkpatt, ministre des Arts et de la Culture, a tenu à préciser le contexte des Journées de résilience artistique et culturelle du Cameroun (JRACC), organisées par le Minac, qui va en droite ligne avec cette décision du chef de l'Etat. « Les artistes, menés par leur capacité de créativité et d'adaptation n'ont cessé de travailler. Nous avons ainsi assisté à un enrichissement du vocabulaire évènementiel avec l'avènement des notions de festivals virtuels, de concerts virtuels, d'expositions en ligne, de tourisme numérique, de musée virtuel... », note le Minac. Tous les récipiendaires ont tenu à exprimer leur gratitude au chef de l'Etat dans une motion de soutien à lui adressée, et déclamée publiquement.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.