Congo-Brazzaville: Judo - Me Francis Ata reçoit le soutien des anciens

Les anciens pratiquants, dirigeants et athlètes malades ont manifesté leur soutien à Francis Ata, candidat à la présidence de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fecojuda). C'était au terme d'une visite qu'il a effectuée, le 29 novembre, au domicile des judokas en situation de vulnérabilité.

La descente de l'équipe de campagne du candidat Francis Ata consistait à encourager les anciens pratiquants de judo pour leurs efforts concernant la vulgarisation de cette discipline sportive au Congo. Me Francis Ata a ainsi visité puis échangé avec les athlètes malades, anciens dirigeants et anciens judokas. Une manière d'aller recevoir leur bénédiction à quelques semaines de l'assemblée générale élective, prévue le 19 décembre prochain. Ils ont tous souhaité que le faire-play et l'unité dominent l'esprit des judokas pour faciliter la tenue de ladite assemblée.

Tout a commencé à Mpila chez le deuxième président de l'histoire de la Fecojuda, Me Pascal Ndinga. Par la suite, la délégation s'est rendue à Massengo chez l'ancien Diable rouge et ancien président de la ligue de Brazzaville, Me Maxime Dikélé où ce dernier a, comme Me Ndinga, demandé à Me Ata d'unir tous les judokas. «...Le judo a besoin de toi parce que nous avons beaucoup réfléchi et nous t'avons choisi après plusieurs concertations. Nous avons besoin d'un dirigeant rassembleur et dynamique comme toi. Continue à regrouper comme tu le fais », a declaré Me Maxime Dikélé.

La troisième personne à être visitée était l'ancien secrétaire de la fédération et cadre du ministère des Sports, Emmanuel Itoua, qui a saisi l'opportunité pour prodiguer les conseils à son visiteur, depuis les hauteurs du quartier Kombo où il vit.

Le moment le plus émouvant de ces différentes visites reste le passage chez l'ancien Diable rouge et judoka du club Baobab, Lefa Richy dit Me Loboko ya Mama, malade depuis quelques mois à Ouenzé. De son côté, le grand maître Adamou Yaya a manifesté sa joie de recevoir ses fils de l'art chez lui, à Makelékélé.

« Etant donné que notre fils Francis Ata a eu la bonne initiative de venir me voir, je lui demande d'unir tout le monde car il est bien parti et il sera élu. Ensuite, je pense qu'il n'y aura plus de malédiction. Tu es sage, félicitation », a -t-il notifié.

Au cours de cette visite, le candidat Ata, qui est par ailleurs président de l'association sportive Tosa Obika, a apporté dans sa gibecière des vivres et des non vivres, entre autres, de boîtes de lait, des packs de jus, des sacs de riz, des papiers hygiéniques, des pattes(spaghettis), des bidons d'huile, des bouteilles d'eau minérale. En rapport avec la pandémie de coronavirus, il leur a distribué des cache-nez médicalisés. En outre, il a également remis à chacun d'eux une enveloppe financière dont le montant n'a pas été révélé à la presse.

Notons que cette visite des judokas démunis ou malades fait suite à l'opération de distribution des kimonos et ceintures aux clubs du Pool, de la Bouenza, du Niari, de la Cuvette- Ouest, de la Cuvette et de Brazzaville.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.