Maroc: L'UNFA réitère sa condamnation des violations marocaines des droits de l'homme au Sahara occidental

Alger — L'Union nationale des femmes algériennes (UNFA) a réitéré lundi sa condamnation des violations des droits de l'homme commises par le Maroc au Sahara occidental, exprimant sa solidarité avec les femmes et le peuple sahraoui.

Dans une déclaration à l'issue de sa rencontre avec l'ambassadeur sahraoui en Algérie, Abdelkader Taleb Omar, au siège de l'ambassade à Alger, la secrétaire générale de l'UNFA, Nouria Hafsi, a réaffirmé la solidarité de son organisation avec les femmes sahraouies et, à travers elles, avec l'ensemble du peuple sahraoui, dénonçant "la violation par le régime du makhzen marocain de l'accord de cessez-le-feu à El-Guerguerat".

L'UNFA "relève avec amertume le deux poids deux mesures et l'assentiment international aux prétextes avancés par le makhzen marocain", a précisé sa secrétaire générale, appelant à la mise en œuvre des résolutions onusiennes pertinentes pour que le peuple sahraoui puisse jouir de son droit à l'autodétermination.

De son côté, l'ambassadeur sahraoui à Alger, Abdelkader Taleb Omar a souligné qu'à travers la violation de l'accord de cessez-le-feu, le makhzen marocain aura «fait avorter le plan de paix », soulignant que «cette violation a attiré une plus grande attention internationale à l'égard de la question sahraouie juste et a dévoilé les violations que ce régime exerçait secrètement ».

Le diplomate sahraoui s'est dit « consterné» quant à l'inaction de l'ONU qui a renoncé au droit du peuple sahraoui, face à "une intransigeance manifeste du régime marocain", d'autant que "des acteurs internationaux adoptent le principe des deux poids deux mesures dans le traitement des différentes questions internationales".

Omar Taleb a tenu à saluer le combat de la femme sahraouie, la qualifiant d'"icône de la lutte sahraouie et de fierté du peuple sahraoui". La femme sahraouie "suit l'exemple de la femme algérienne qui a toujours soutenu l'homme pour le recouvrement de la souveraineté de l'Algérie", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Mme Hafsi a condamné la résolution du Parlement européen sur la situation des droits de l'Homme en Algérie, exprimant son rejet "catégorique" de la teneur de cette résolution, considérant cela comme étant "une ingérence dans les affaires internes de l'Algérie".

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.