Guinée: Fria - Plus de 32 millions GNF, des téléphones et autres objets de valeur emportés par des coupeurs de route

30 Novembre 2020

Des bandits armés continuent de régner en maîtres sur les différents axes routiers de la Guinée. Deux véhicules de transport en commun ont été attaqués par des malfrats lourdement armés à l'aube ce lundi 30 novembre 2020 sur la route Fria-Conakry.

Selon un confrère basé dans la cité de l'alumine, ce sont des bandits lourdement armés à bord de deux voitures et une moto qui ont immobilisé deux véhicules de transport en commun en provenance de la ville de Fria. Aux dires de notre informateur, il n'y a pas eu de perte en vie humaine mais il y a eu des blessés dont un chauffeur qui a reçu une balle aux pieds, de fortes sommes d'argent, des téléphones portables et beaucoup d'autres objets de valeur ont été emportés.

Pour immobiliser les véhicules, les malfrats ont érigé des barricades avant d'ouvrir le feu sur les engins. Les occupants ont été dépouillés un à un de leurs téléphones et argent.

À en croire notre source, plus de trente deux millions de francs guinéens (+32.000.000 GNF), tous les téléphones des passagers et autres biens ont été emportés par les coupeurs de route.

Le mercredi 18 novembre 2020 sur la route nationale Conakry-Labé à environ six kilomètres de la ville de Mamou, c'est un véhicule de transport en commun en provenance de Conakry pour la préfecture de Labé qui a été attaqué par des malfrats. Il n'y avait pas eu de perte en vie humaine mais près de six millions de francs guinéens (GNF), des téléphones portables, des tablettes et beaucoup d'autres objets de valeur ont été emportés par les bandits. Deux jours après cette attaque, un autre véhicule en provenance de Conakry pour Labé a été la cible des coupeurs de route.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.