Guinée: Le TPI de Dixinn se dessaisit de l'affaire Chérif Bah, Étienne Soropogui, Ousmane Gaoual et Compagnie

30 Novembre 2020

Sur ordre du procureur de la République près le tribunal de première instance (TPI) de Dixinn, plusieurs responsables de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo et l'Alliance nationale pour l'alternance démocratique (ANAD) ont été arrêtés et poursuivis pour « fabrication, détention et stockage d'armes légères, de guerre et de munitions »

Il s'agit entre autres de Cellou Baldé, Ousmane Gaoual Diallo, Ibrahima Chérif Bah, Abdoulaye Bah, Étienne Soropogui mais aussi de centaines d'autres opposants dont des mineurs.

C'est cette présence des mineurs qui pousse le TPI de Dixinn à se dessaisir du dossier en attendant que les deux groupes soient dissociés. Une chose qui va permettre au tribunal pour enfants puissent s'occuper du cas des mineurs.

Cette information a été confirmé par les avocats des opposants qui croupissent en prison depuis plus de deux semaines. Aux dires de Me Alseny Aissata Diallo le Code de l'enfant est clair là-dessus. Selon lui, ce code dit que quand dans un dossier, il y a une question de mineurs, le juge doit se dessaisir au profit du Tribunal pour enfant.

En croire l'avocat, les autres vont revenir devant le tribunal de première instance de Dixinn, quand le tribunal pour enfant prendra en main les dossiers des mineurs.

Pour protester contre l'incarcération de ces proches de Cellou Dalein Diallo mais aussi des centaines d'autres opposants arrêtés après l'élection présidentielle du 18 octobre dernier, l'union des forces démocratiques de Guinée et l'Alliance nationale pour l'alternance démocratiques invitent leurs partisans à observer une journée ville morte le 3 décembre prochain sur toute l'étendue du territoire national.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.