Algérie: Opep - Poursuite des discussions mardi autour d'une prolongation des réductions de production en vigueur

Alger — Les discussions des membres de l'Opep, entamées lundi autour de la possibilité de prolonger de trois mois les réductions de production pétrolière en vigueur, à partir de janvier 2021, seront poursuivies mardi matin avant de soumettre les recommandations à la 12éme réunion ministérielle de l'Opep+, prévue le même jour dans l'après midi.

"La 180e réunion de la Conférence de l'OPEP est ajournée pour aujourd'hui (lundi). Les délégations des pays membres se réuniront pour de nouvelles délibérations demain mardi, 1er décembre", a indiqué lundi, en fin de journée, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) dans un court communiqué publié sur son site web.

L'Opep et ses alliés devaient initialement commencer en janvier 2021 à assouplir l'encadrement de leur production, pour augmenter celle-ci de deux millions de barils par jour (bpj) dans un premier temps, mais la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui pèse sur la demande mondiale de brut, a conduit les producteurs de l'Opep à réfléchir aux mesures adéquates pour s'adapter aux données du marché pétrolier mondial.

Les deux réunions ont été précédées dimanche par des discussions entre les pays concernées, lors desquelles certains pays ont émis des réserves sur la possibilité de prolonger le retrait actuel du marché à savoir de 7, 7 mb/j, pour une durée de trois mois supplémentaires, c'est-à-dire du 1er janvier jusqu'à la fin mars 2021, a déclaré le ministre de l'Energie et président en exercice de la conférence de l'OPEP, Abdelmadjid Attar, peu avant le début des travaux de la 180é réunion ministérielle de la Conférence tenue ce lundi par vidéoconférence sous la présidence de l'Algérie.

Notant que les perspectives sur l'économie mondiale pour 2021 donnent un "optimisme prudent et indiquent clairement que nous sommes sur la bonne voie", il a affirmé que "l'OPEP continue de soutenir le marché mondial du pétrole, en coopération avec ses pays partenaires de la Déclaration de coopération, qui en est maintenant à sa quatrième année".

L'accord en vigueur a été entamé en début mai dernier avec une réduction de la production pétrolière de 9,7 mb/j.

Et c'est lors de la 179ème réunion de la Conférence de l'OPEP et de la 11ème réunion ministérielle de l'OPEP + tenue le 6 juin dernier qu'il a décidé de reconduire la baisse de la production pétrolière de 9,6 mbj, prévue initialement pour mai et juin, jusqu'au 31 juillet 2020.

Cette mesure a été assouplie depuis début août dernier en passant à une réduction de 7,7 mbj qui devrait, selon les termes de l'accord, continuer jusqu'à fin décembre 2020 avant de passer à une baisse de 5,8 mb/j en début 2021.

Lors de sa récente réunion, le Comité de suivi de l'Opep et Non Opep (JMMC), a recommandé à tous les pays participants d'être vigilants, proactifs et prêts à agir, si nécessaire.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.