Burkina Faso: Présidentielle - Faute de consensus, le CDP ne déposera pas de recours

Le Congrès pour la démocratie et le progrès, le parti de l'ancien président Blaise Compaoré, dit « prendre acte » des résultats provisoires de la présidentielle, proclamés par le commission électorale. Le CDP avait prévu de formuler un recours contre ses résultats suite aux irrégularités constatées durant le scrutin. Mais face à l'absence d'unanimité et de consensus avec les autres partis d'opposition signataires de l'accord politique, le CDP y renonce pour ce qui concerne l'élection présidentielle.

Les responsables du Congrès pour la démocrite et le progrès (CDP) sont revenus sur les difficultés organisationnelles qui ont émaillé le scrutin du 22 novembre 2020. Ils l'ont qualifié de « piteux ». Mais le parti ne déposera finalement pas de recours contre le résultat de la présidentielle, suite à un manque consensus au sein des candidats de l'opposition, selon Topan Mohamed Sané, le directeur national de campagne du CDP.

« On a bien dit qu'on allait déposer un recours. Malheureusement, nous avons constaté qu'il n'y a pas d'unanimité ou même de consensus. Lorsque l'on a regardé les textes, nous étions hors délai. Donc, c'est plus ou moins à notre corps défendant que le bureau exécutif a décidé de ne pas former un recours par rapport à la présidentielle », explique Topan Mohamed Sané.

Plusieurs candidats malheureux ont déjà adressé leurs félicitations au président Roch Marc Christian Kaboré à la suite des résultats provisoires. Le directeur national decampagne du CDP annonce qu'Eddie Komboïgo, le candidat arrivé deuxième du scrutin, le fera après la confirmation des résultats : « Si le président Roch Marc Christian Kaboré est déclaré vainqueur des élections par le Conseil constitutionnel, notre candidat le félicitera. »

Pour les élections législatives, le bureau exécutif du parti a instruit les candidats au niveau local d'engager, au cas par cas, les recours nécessaires.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.