Nigeria: La justice confirme la condamnation de Shell à indemniser la communauté Ejama-Ebubu

CHAN 2020/Burkina # Cameroun

La justice nigériane a confirmé la condamnation du géant anglo-néerlandais des hydrocarbures Shell à 467 millions de dollars de dommages, pour une marée noire causée en 1970.

C'est peut-être la fin définitive d'un procès au long cours. Elle intervient après plusieurs années de bataille judiciaire. Une victoire de la communauté Ejama-Ebubu de l'État de Rivers au Nigeria qui se verra ainsi indemnisée à hauteur de près de 400 millions d'euros, pour une marée noire survenue il y a 50 ans.

La Cour suprême nigériane vient donc de rejeter une demande de Shell d'annuler le jugement intervenu en 2010, après neuf ans de procès. La multinationale anglo-néerlandaise avait été jugée entièrement responsable de la marée noire qui a détruit les moyens de subsistance de la communauté Ejama-Ebubu et pollué les eaux, ce qui a entraîné de nombreuses maladies. Shell conteste toujours et martèle qu'elle a nettoyé la zone.

Accusée de plusieurs marées noires dans le delta du Niger, la compagnie fait face à de nombreuses procédures judiciaires au Nigeria, devant les tribunaux britanniques et aux Pays-Bas, comme ce mardi 1er décembre, où des ONG environnementales accusent le géant anglo-néerlandais des hydrocarbures de non-respect de l'accord de Paris sur le climat.

Mais Shell s'en sort souvent. L'année dernière, par exemple, un tribunal britannique a bloqué l'application des dommages et intérêts contre la compagnie dans une autre affaire de même nature que celle de la marée noire de l'État de Rivers en 1970.

Plus de: RFI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X