Sénégal: Pape Bouba Diop, un héros de l'ombre

30 Novembre 2020

Papa Bouba Diop a rendu l'âme dimanche dans le nord de la France. Frappé par une maladie depuis quelques temps, l'homme qui a fait la fierté de toute une nation a tiré sa révérence à l'âge de 42 ans. Il est parti comme il aura vécu, dans la discrétion malgré des faits d'arme qui lui ont valu une reconnaissance unanime.

Dans la folle épopée de la Coupe du monde 2002, où le Sénégal est sorti en quart de finale, après avoir éliminé en match de poule, l'équipe championne du monde en titre, la France, Pape Bouba Diop aura joué un rôle déterminant. Dans la plus grande discrétion certes, comme à son habitude, son apport aura été des plus décisifs. Son envie implacable de gagner lui a permis de livrer une compétition des plus remarquables. Auteur du premier but de la Coupe du monde, il s'est également illustré, à travers un doublé contre l'Uruguay. Papa Bouba, c'était surtout cet infatigable athlète qui sillonnait merveilleusement le terrain, à tout bout de champ. De l'élégance et de l'efficacité sur fond d'un toucher de balle implacable. Il a su impressionner et conquérir son monde. Décrit par ses coéquipiers comme un bourreau du travail, Bouba était aussi un homme affable de par son calme, son tempérament effacé et sa discrétion.

Sa force de travail inspire. Il s'impose une discipline de fer, de longues séances supplémentaires après les entraînements officiels et des séances de préparation physique. Ce maniaque du travail voit tout de suite ses efforts récompensés. A un rythme extraordinaire. Il échelonne les étapes passe par la case de différents clubs. Ancien joueur de Lens, de Fulham ou encore Portsmouth, Papa Bouba Diop a été l'un des héros de la Coupe du monde 2002 avec la superbe aventure des Lions.

1997-1999 : Sénégal ASC Diaraf

1999-2000 : Suisse Vevey-Sports

2000-2001 : Suisse Neuchâtel Xamax

2001-2002 : Suisse Grasshopper Zürich

2002-2004 : France RC Lens

2004-2007 : Angleterre Fulham

2007-2010 : Angleterre Portsmouth

2010-2011 : Grèce AEK Athènes

2011-2012 : Angleterre West Ham

2012-2013 : Angleterre Birmingham City

« Son nom sonne indubitablement avec le but victorieux lors du match d'ouverture, où le Sénégal avait créé un exploit retentissant en battant l'équipe de France (1-0), championne du monde en titre ».

En équipe nationale, il s'impose très vite. Et pour cause, l'homme alliait à la fois, force physique et aisance technique. Son emplacement sur le terrain était implacable ce qui lui permettait d'être souvent décisif, autant dans les actions d'attaques que quand il s'agissait de se replier, en défense.

Durant la Coupe du monde de 2002, Papa Bouba a fait la fierté de tout un continent. La reconnaissance n'était pas que sénégalaise, elle était continentale et presque planétaire. Qui pouvait résister au charme de ce petit poucet qu'est le Sénégal qui a su imposer sa loi footballistique, et être sur le trône du monde?

La discrétion de Papa Bouba était avérée. Malgré le rôle grandiose qu'il a joué durant la compétition de la Coupe du monde 2002, il apparaît très rarement dans les archives des papiers du journal Le Soleil d'avant ou après match. Auteur du but spectaculaire en match d'ouverture contre la France, il s'est tout de suite effacé, préférant comme toujours être en retrait dès lors qu'il s'agit d'occuper les médias.

Un doublé contre Uruguay

Après un début de match tendu, les Sénégalais étaient involontairement mis dans le sens de la marche par Paolo Montero qui n'appuyait pas une passe en retrait à son gardien. A l'affût, El Hadji Diouf s'ouvrait le chemin du but mais était, selon l'arbitre, irrégulièrement crocheté par le gardien Fabian Carini. Malgré les intimidations uruguayennes, Khalilou Fadiga transformait le penalty (20).

Les Sénégalais semblaient ensuite tuer le match en douze minutes: Pape Bouba Diop reprenait victorieusement du plat du pied droit un service d'Henri Camara échappé sur la gauche (26), puis, en extension et sans doute hors-jeu, marquait, sur un service du même mais de la droite cette fois, son troisième but du tournoi après celui contre la France (38).

Avec ses trois buts, il est le meilleur buteur sénégalais en Coupe du monde

Pape Bouba Diop avait inscrit un doublé contre l'Uruguay. Il a ainsi joué un rôle majeur dans le parcours de l'équipe nationale du Sénégal, qui avait atteint les quarts de finale. Avec ses trois buts, il est le meilleur buteur sénégalais en Coupe du monde. Il a porté 65 fois le maillot national du Sénégal. Non Papa Bouba n'est pas mort. Les héros ne meurent jamais. Il rejoint le panthéon d'autres grands dont le passage sur terre aura à jamais marqué. Oui, notre Papa Bouba national dort, il dort du sommeil des justes. O. BA

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.