Afrique: Ashanti Gold # Salitas FC - 0-0 : Les Colombes ramènent un bon point du Ghana

Salitas FC, engagé en coupe de la Confédération africaine de football (CAF), a réalisé un bon coup le dimanche 29 novembre 2020 en allant arracher un match nul (0 à 0) à Obuasi au Ghana face à Ashanti Gold. Les Colombes de Ouaga 2000 peuvent se préparer tranquillement en attendant le match retour à Ouagadougou le 5 décembre prochain.

L'on se demandait quel jeu Salitas FC produirait à Obuasi au Ghana face à Ashanti Gold le dimanche 29 novembre 2020 au Len Clay Stadium. Les Colombes de Ouaga 2000 ont vu des vertes et des pas mûres avant d'arriver dans cette ville minière au centre du Ghana. D'abord programmé pour le jeudi 26 dernier, le voyage n'a pas eu lieu car les joueurs n'ont pas pu présenter à l'embarquement des tests négatifs de la covid 19.

Conséquence, le vol a été reporté au vendredi, mais cette fois en 2 groupes car la compagnie aérienne Asky ne disposait pas de suffisamment de places pour toute l'équipe. Un premier groupe a donc quitté la capitale burkinabè le vendredi et le second groupe le samedi. Déjà 3 joueurs et pas des moins ont été épinglés par la pandémie et contraints de rester à la maison. Il s'agit du capitaine Youssouf Barro, de Sami Hien et d'Ibrahim Barry. Ce n'est pas tout car une fois à destination, Aboubacar Barro, dit Double poumon, est aussi covidé, a été mis en quarantaine à Accra. C'est tout le secteur médian qui est décimé. Il fallait donc composer un milieu inédit. Le duo Ladji Coulibaly-Ambass Ouédraogo s'est arraché les cheveux pour y parvenir.

Pire le transfert d'Accra à Obuasi, toujours par 2 vagues s'est effectué par route, soit plus de 300 km. La 1re vague est arrivée à quai la veille du match à 3heures du matin et le second au petit matin du jour du match.

Cela n'a pas entamé le moral des garçons du colonel Yacouba Ouédraogo, qui ont pu arracher un score nul et vierge malgré un arbitrage exagérément partisan. Qu'à cela ne tienne la formation burkinabè a souffert dans le jeu, car dominée de la tête aux épaules, mais n'a pas rompu. Le portier Rabin Sanou très rassurant sur sa ligne, ainsi que les défenseurs Michel Aouba impérial, Hermann Nikièma et Daniel Ouédraogo ont sorti le grand jeu. Dans une partie d'attaque et défense, les Salitasiens peuvent se réjouir d'avoir obtenu ce score vierge, synonyme ici de victoire, car toutes les conditions étaient réunies pour qu'ils perdent, chose qu'ils ont su éviter admirablement.

Le club burkinabè devra faire le job au match retour à Ouagadougou le 5 décembre prochain. Il en a les moyens, surtout qu'il va sans doute récupérer les joueurs testés positifs.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.