Sénégal: Une hausse de 10% sur le budget 2021 du ministère de l'Eau et de l'Assainissement

Dakar — Les députés ont adopté, lundi, le projet de budget 2021 du ministère de l'Eau et de l'Assainissement arrêté à 124 milliards 630 millions 679 mille 731 francs CFA, soit une hausse de 10% en valeur relative et de 11 milliards de FCFA en valeur absolue, comparativement à l'année précédente, a constaté l'APS.

Les autorisations d'engagement prévues pour ce ministère s'élèvent à 545 milliards 248 millions 721 mille 422 francs CFA.

Le débat antérieur au vote a été dirigé par le premier vice-président de l'Assemblée nationale, Abdou Mbow, en présence du ministre de l'Eau et de l'Assainissement Serigne Mbaye Thiam, et du ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, venus défendre ce projet de budget au nom du gouvernement.

En termes de perspectives pour l'année 2021, le ministre Serigne Mbaye, Thiam a annoncé "la montée en puissance des investissements structurants pour la sécurisation de l'accès aux services, le renforcement de la politique de gestion intégrée des ressources en eau et du cadre de vie".

Dans ce même registre, il a aussi souligné "la nécessité d'engager, d'ores et déjà, une réflexion structurée" sur le sujet de l'eau avant 2026, compte tenu de la démographie galopante, de l'urbanisme avancé ainsi que des vulnérabilités".

Par ailleurs, il a assuré que le gouvernement reste plus que jamais engagé à maintenir la cadence pour ainsi apporter jour après jour, des améliorations sur ces questions liées à l'eau et à l'assainissement.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.