Sénégal: Le Monument de la Renaissance réceptionne des oeuvres d'art ivoiriennes

Dakar — Le Monument de la Renaissance africaine a réceptionné, lundi, des oeuvres d'art offertes par la République de Côte-d'Ivoire.

Ce don est composé d'un couple de masques baoulés symbole de fécondité, souvent consultés par les jeunes couples en vue d'une bénédiction maternelle.

Il y a aussi le masque sénoufo qui est un masque de danse pour les initiés du Poro.

"L'acte prouve l'excellente relation de coopération" entre le Sénégal et la Côte-d'Ivoire, a salué le Général Sékou Touré, l'ambassadeur ivoirien à Dakar.

Après avoir constaté "l'absence" de la Côte d'Ivoire dans la collection du monument, les autorités ivoiriennes ont pris alors "toutes les dispositions" pour faire venir des objets d'art de leur pays, a expliqué le diplomate.

Ces masques sont particulièrement importants pour le Monument de la Renaissance, a salué son Administrateur Abdoulaye Racine Senghor, soulignant que "c'est le patrimoine de l'Afrique qu'on est venu ici nous rapporter".

"Le patrimoine d'une Afrique diverse, mais un des grands combats des panafricanistes est fondé d'abord sur l'unité culturelle du continent. Cette dernière s'exprime à travers la diversité des expressions et le patrimoine y est quelque chose d'important" a-t-il soutenu.

Selon M Senghor, ce don va non seulement combler un vide, mais accroître le potentiel de ce monument, l'enrichir davantage et montrer aux visiteurs cette forte diversité d'une Afrique qui est une.

"Nous souhaitons que beaucoup d'autres pays suivent l'exemple de la Côte-d'Ivoire et que nous continuions à avoir dans notre collection des œuvres de cette Afrique" a-t-il dit.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.