Madagascar: Science - Madagascar révèle le « Falcatakely Forsterae »

« Falcatakely Forsterae » vient de bouleverser les certitudes scientifiques sur les espèces volatiles de l'époque mésozoïque, il y a 65 jusqu'à 250 millions d'années, et il a vécu à Madagascar.

La raison est qu'auparavant, les chercheurs ont toujours émis la théorie selon laquelle la variété des oiseaux de cette époque était homogène au niveau des becs. Cette découverte vient d'ouvrir d'autres champs possibles. En effet, le « Falcatakely Forsterae » possède un bec plus profond et long par rapport aux espèces contemporaines dominantes. Selon les scientifiques, cette nouvelle espèce serait un trait d'union entre les espèces modernes et les théropodes non volants.

Pour pouvoir prouver ces hypothèses, deux universités américaines se sont associées, l'Ohio University, dirigée par le professeur Patrick O'Connor et la Stony Brook University dirigée par le professeur agrégé Alan Turner. La nouvelle a été diffusée dans la revue scientifique Nature. Pour rendre hommage à Madagascar, les scientifiques ont utilisé le malgache et le latin pour nommer le volatile. Selon les premières informations, il a la taille d'un corbeau. Il faisait partie d'un groupe d'oiseaux dénommé "Enanthiornites". Ces espèces côtoyaient des dinosaures comme le tyrannosaure ou le velociraptor.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.