Tchad: 30 ans d'Idriss Déby Itno au pouvoir - Des jeunes Tchadiens en parlent

Idriss Deby
1 Décembre 2020

Des jeunes Tchadiens âgés de 30 ans en moyenne livrent leur lecture de la situation dans le pays. Il y a 30 ans, le président Idriss Déby Itno prenait le pouvoir.

Au Tchad, le Mouvement patriotique du salut, le parti au pouvoir, célèbre ce 1er Décembre le 30e anniversaire de sa prise de pouvoir par les armes. Trois décennies de règne diversement appréciées par des jeunes de 30 ansqui n'ont connu que ce régime.

Le président Idriss Déby Itno qui s'est fait sacrer maréchal le 11 août 2020 est accusé par ses adversaires politiques de vouloir s'éterniser au pouvoir. Son élévation au grade de maréchal est par ailleurs perçue par de nombreux Tchadiens comme une voie vers une forme de dictature.

Image de chef de guerre

Arrivé au pouvoir par les armes, Idriss Deby assoit son image de chef de guerre, aussi bien auprès de ses compatriotes que de ses partenaires internationaux.

L'armée tchadienneest notamment présente dans la Force multinationale mixte (FMM) aux côtés du Nigeria, du Niger et du Cameroun qui combattent le groupe djihadiste Boko Haram dans la zone du Lac Tchad.

Si la présence tchadienne est logique dans cette zone à quelques heures de route de la capitale N'Djamena, où des djihadistes profitent des îlots sur cette vaste étendue marécageuse pour attaquer les quatre pays frontaliers, l'armée tchadienne fait également partie des forces du G5 Sahel aux côtés de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso et du Niger, déployée plus loin.

Une présence qui permet au président Déby de faire pression sur ses partenaires. En avril, après l'offensive contre le groupe Boko Haram, le président avait affirmé qu'aucun soldat tchadien "ne participerait à une opération militaire en dehors du Tchad".

Mais depuis, la présidence a peu à peu assoupli son message et confirmé qu'un bataillon tchadien allait bien être envoyé dans la zone des trois frontières, entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.