Ile Maurice: Mort suspecte de Kistnen - Selon Roshi Bhadain, des 'faits troublants' dans cette affaire

1 Décembre 2020

Koomadha Sawmynaden, frère du ministre du Commerce, qui était assisté de Me Roshi Bhadain s'est rendu aujourd'hui mardi 1er décembre 2020 à la MCIT.

Il y était convoqué pour aider les enquêteurs dans ce que l'on peut appeler «l'affaire Kistnen». A leur sortie du bureau de la MCIT où ils ont passé presque trois heures, Me. Roshi Bhadain a juste fait état de faits troublants concernant la mort de Soopramanien Kistnen, cet entrepreneur dont le corps fut retrouvé partiellement calciné dans un champ de canne à Telfair, Moka le 18 octobre dernier.

Il faut savoir que ce n'est qu'après que l'épouse de Soopramanien Kistnen a annoncé qu'elle irait à la MCIT mardi de la semaine dernière en compagnie de Rama Valayden et Sanjiv Teeluckdharry que la police a décidé de convoquer Koomadha Sawmynaden.

Pourtant, un enquêteur du poste de police de Quartier Miltaire l'avait bien interrogé il y a quelques semaines de cela et Koomadha lui avait révélé le contenu de tous les échanges entre lui et le défunt juste avant le drame.

Le frère du ministre avait aussi raconté au policier tout ce dont Kistnen lui avait fait part concernant ses frustrations pour les contrats Covid et autres Pomponnette.

Après l'avoir écouté, le policier lui avait tout simplement tourné le dos sans prendre sa déclaration, au grand dam de Koomadha Sawmynaden. L'enquêteur n'a même pas récupéré le cellulaire de ce dernier à des fins de vérification. Et c'est ce même enquêteur qui avait prétendu à la famille Kistnen que les caméras de Safe City étaient en panne.

La déposition de Koomadha Sawmynaden se poursuivra aujourd'hui.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.