Burkina Faso: Jugement des comptes de gestion

1 Décembre 2020

Le premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda, a présidé, le lundi 30 novembre 2020 à Ouagadougou, la cérémonie d'ouverture de la formation sur le jugement des comptes de gestion au profit de ses magistrats financiers.

Durant une semaine, les magistrats financiers de la Cour des comptes avec l'appui de l'Union européenne, 1er partenaire technique et financier, seront formés au jugement des comptes de gestion en vue de leur permettre de prendre à bras-le-corps cette thématique qui est restée en peine ces dernières années.

C'est dans ce sens, que le premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda, a présidé la cérémonie d'ouverture de ladite formation, le lundi 30 novembre 2020. Ce renforcement des capacités vise à faire de la Cour des comptes une institution de référence en matière de contrôle des finances publiques et qui est résolument tournée vers le professionnalisme, l'excellence et la promotion de la bonne gouvernance, a laissé entendre le premier président, M. Somda.

« Après plus d'une décennie de fonctionnement, la Cour des comptes est restée confrontée à des nombreux défis tels que l'accumulation des comptes non jugés, estimés à plus de 4000 », a-t-il affirmé.

Ainsi, a-t-il poursuivi, pour rattraper le retard dans l'exercice du contrôle divisionnel, il est prévu dans le cadre du projet d'appui au renforcement des capacités de la Cour des comptes, une instruction et le jugement de 285 comptes de gestion des comptables principaux, d'où la présente session de formation au profit des acteurs impliqués dans la vérification et le jugement des comptes de gestion. Cela constitue le point de départ d'une véritable relance des activités juridictionnelles de la Cour des comptes.

Le président Somda a ensuite invité les acteurs à prendre part activement à la session en vue d'une bonne maîtrise de tout le processus de vérification. Il a ajouté que son institution envisage, après le jugement des 285 comptes dans le cas du PARC-CC, une opération casier vide. La Cour des comptes s'est dotée d'un nouveau plan stratégique en 2019-2023 pour un coût de plus 5 milliards FCFA.

Ce plan stratégique permettra de relever les défis auxquels la Cour des comptes fait face à travers quatre axes. Il s'agit du renforcement du cadre juridique et institutionnel de la Cour des comptes, du renforcement du contrôle juridictionnel et non juridictionnel, de l'amélioration de la diffusion des informations et la visibilité des actions de la Cour, du renforcement de ses capacités opérationnelles.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.