Ile Maurice: Visite officielle - Wavel Ramkalawan invite les Mauriciens à investir aux Seychelles

2 Décembre 2020

Le président seychellois, Wavel Ramkalawan, a fait un plaidoyer pour que des investisseurs mauriciens puissent venir s'implanter dans son pays.

C'était lors d'un Breakfast Business Meeting organisé, hier, par l'Economic Development Board (EDB), au Sugar Beach Hotel, à Flic-en-Flac, en présence d'investisseurs et de représentants de compagnies déjà implantés aux Seychelles. Il a profité de l'occasion pour demander à l'assistance de privilégier une coopération dans les secteurs de l'économie bleue, l'informatique, la pêche, la santé, l'éducation, des loisirs et de l'aquaculture.

Le président en visite officielle a aussi tenu à assurer aux investisseurs que le climat des affaires et le cadre légal pour l'investissement seront repensés de fond en comble afin que les Seychelles soient mieux placés dans le classement Doing Business pour 2021. «Je demanderai aux acteurs, dont ceux de la fonction publique, de fonctionner comme une entité privée pour réduire la bureaucratie afin d'améliorer le climat des affaires», a fait ressortir Wavel Ramkalawan lors de son allocution. Il souhaite que Maurice puisse faire des Seychelles une deuxième plate-forme d'investissement en Afrique.

Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a profité de l'occasion pour rappeler le lien fort qui existe entre Maurice et l'archipel. «Si le contexte actuel est inédit, Maurice est, depuis toujours et plus que jamais, enclin à approfondir la coopération régionale dans l'océan Indien à travers un axe Maurice-Seychelles renforcé. Dans cette perspective, je me réjouis des échanges d'aujourd'hui, qui, j'en suis convaincu, jetteront les bases de nouvelles opportunités communes», a-t-il souligné.

À la fin de la séance, le ministre des Finances a parlé des secteurs de coopération avant de révéler que les Seychelles achètent les letchis mauriciens en Afrique du Sud. Or, les deux parties vont travailler sur un plan pour que Maurice vende directement aux Seychelles.

Plusieurs protocoles d'accord ont été signés entre Maurice et les Seychelles dans divers domaines durant la visite de la délégation présidentielle. À savoir que les échanges commerciaux s'élevaient à Rs 1,3 milliard en 2019. D'ailleurs, une douzaine d'entreprises mauriciennes sont déjà implantées dans l'archipel qui compte quelque 100 000 habitants.

La coopération régionale en direct

Pas un hasard si le président de la République des Seychelles, Wavel Ramkalawan, se trouvait dans l'enceinte du Chantier naval de l'océan Indien, le lundi 30 novembre. C'était pour se rendre compte du progrès des travaux de réparation qui sont effectués en ce moment sur «l'Étoile» et «Topaz», deux bateaux des garde-côtes seychellois. Occasion inespérée pour Franck Piriou de faire état des retombées de la coopération régionale sur l'entreprise dont il est le directeur général. «Notre Chantier a un rayonnement régional. Nous avons construit des navires pour Madagascar, La Réunion et Mayotte, et effectué des réparations pour les Seychelles.» Et pour le distingué visiteur de passer en revue les équipages des deux bateaux, déjà présents à Maurice.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.