Madagascar: Haute Cour de Justice - Sept dossiers bouclés à Tsimbazaza

Les membres de la commission de mise en accusation examinent les dossiers d'anciens ministres. Trois semaines sont disponibles pour boucler l'enquête.

Douze dossiers sont transmis entre les mains des députés membres de la Commission de mise en accusation devant la Haute cour de Justice. Ces derniers n'ont bouclé que sept jusqu'à présent. Après un deuxième report de la présentation des travaux d'enquête sur les dossiers impliquant d'anciens ministres, la commission a promis que ces affaires seront présentées lors de la prochaine session dédiée au vote de la résolution de mise en accusation.

L'audition des témoins et des accusés dans les affaires d'abus de pouvoir, de favoritisme, de détournement des deniers publics ainsi que d'autres formes de corruption impliquant d'anciens ministres se poursuit à Tsimbazaza. L'absence de certains d'entre eux durant l'étude des dossiers constitue un blocage majeur pour la commission. C'est la raison pour laquelle son président, Honoré Tsabotokay élu à Vohipeno a préféré demandé un deuxième ajournement de peur de « condamner un innocent », alors qu'il vaut mieux choisir de « libérer un coupable » dans une affaire délicate.

Sur les quatre noms des ministres inscrits dans la liste des accusés, il n'y avait que Julien Reboza, ancien vice-premier ministre chargé de l'Aménagement du territoire, qui s'est présenté à l'Assemblée nationale durant la séance plénière dédiée au vote de la résolution de mise en accusation le 24 novembre. Les autres auraient été, en revanche, représentés par leur avocat.

Convocation

Parmi ceux qui devraient répondre à la convocation de l'Assemblée nationale figurent, selon l'analyse des observateurs, l'ex-ministre de la Population Onitiana Realy, l'ex-ministre de la Santé publique Mamy Lalatiana Randriamanarivo et Anthèlme Ramparany, ex ministre de l'Environnement, tous des membres du gouvernement au temps de l'ancien président Hery Rajaonarimampianina. Pour la suite de l'affaire, l'ancien ministre Julien Reboza serait encore épinglé dans d'autres dossiers, apprend-on du président de commission Honoré Tsabotokay.

La commission travaille en toute tranquillité. Les députés membres profitent le temps d'examiner les dossiers. Bien qu'il reste encore quelques semaines pour continuer l'enquête, le député Honoré Tsabotokay a expliqué que « le rapport sera présenté les 14 et 17 décembre ». Les députés n'auront plus de choix d'éviter la prochaine séance plénière du fait que le vote de la résolution de mise en accusation devrait se faire durant la session ordinaire.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.