Sénégal: Trois pères jugés pour avoir tenté d'envoyer leurs enfants en Europe

Des peines de deux ans de prison ferme ont été requises à l'encontre de trois pères, accusés d'avoir fait embarquer leurs fils pour l'Europe. Selon l'avocat de l'un des prévenus, le parquet est dans une dynamique de dissuasion, alors que de nombreux Sénégalais ont perdu la vie en tentant de rejoindre le continent européen par la mer.

Cette affaire a provoqué une vive émotion à travers le pays. Doudou avait 14 ans et était originaire de Mbour. Son rêve était le même que de nombreux jeunes garçons : devenir footballeur professionnel.

Jugement attendu le 8 décembre

Mi-octobre, son père, Mamadou Lamine Faye remet 250 000 francs CFA, environ 380 euros, à un passeur. Ce dernier doit conduire clandestinement l'adolescent en Espagne, plus précisément aux Canaries. De là, un autre passeur doit prendre le relais et envoyer le jeune homme en Italie. Car l'objectif de Doudou était d'intégrer un centre de formation de football du pays.

Pourtant, ce dernier n'arrivera jamais à destination. Doudou est mort à bord de la pirogue. Selon certaines sources, il serait tombé malade. Des passagers auraient tenté de lui venir en aide en vain. Son corps aurait ensuite été jeté à la mer.

Dans cette affaire, trois pères sont jugés. Ils sont accusés de « mise en danger de la vie d'autrui » et « complicité de trafic de migrants ». Les deux autres ont retrouvé leurs enfants sains et saufs. Ils attendent désormais le jugement en délibéré, prévu le 8 décembre.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.