Sénégal: Saint-Louis-lutte contre le vih SIDA en milieu professionnel - L'inspection régionale du travail et de la sécurité sociale à pied d'œuvre

2 Décembre 2020

La lutte contre le VIH/SIDA est une lutte multisectorielle et les inspections du travail et de la sécurité sociale ne sont pas du tout en reste par rapport à la riposte contre cette maladie. C'est ce qu'a fait savoir l'inspecteur régional du travail et de la sécurité sociale de Saint-Louis, à l'occasion de la célébration hier, mardi 1er décembre, de la journée de lutte contre le VIH SIDA.

Babacar Mbodj a renseigné sur les séances de formation que leur procurent souvent le Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA mais aussi sur leurs activités menées à l'endroit des travailleurs au sein des entreprises. Ces derniers sont invités d'ailleurs à avoir la culture du dépistage. "Il faut que depuis l'apparition du premier cas de VIH/SIDA au Sénégal, beaucoup d'étapes ont été franchies.

Le professeur Souleymane Mboup a beaucoup contribué dans la recherche en matière de VIH/SIDA pour parvenir à découvrir le VIH 2. Ce n'est que trente ans après que le Sénégal a adopté la Loi 2010-03 pour parachever toutes les réformes mises en œuvre dans le cadre de la lutte contre le VIH SIDA", a soutenu Babacar Mbodj, Chef du service régional de l'Inspection du Travail et de la Sécurité Sociale de Saint-Louis. Il a rappelé le caractère multisectoriel que revêt cette lutte contre le VIH/SIDA. "C'est la raison pour laquelle tous les départements ministériels développent des programmes qu'ils mettent en œuvre à travers des activités au niveau déconcentré et décentralisé.

Et le Ministère du Travail n'est pas en reste", a-t-il précisé. En effet, dit-il, le secteur du travail dont il est le point focal au niveau régional, mène des activités en direction des travailleurs par le biais de leurs employeurs. "Le Bureau International du Travail avait adopté des directives pratiques pour montrer le chemin à suivre aux États membres de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) sur comment mettre en œuvre ou prendre en charge la lutte contre le VIH/SIDA dans le milieu du travail.

L'un des premiers principes de ces directives, étant de reconnaître le VIH/SIDA comme étant une question liée au travail ou oblige les chefs d'entreprises à intégrer dans leur politique de santé et sécurité cet aspect de lutte contre le VIH SIDA", a fait savoir l'inspecteur Babacar Mbodj. Également, il a rappelé que toutes les structures qui ont en leur sein des comités d'hygiène, de santé et sécurité doivent, dans leur plan de travail annuel, programmer des activités de sensibilisation et de dépistage volontaires et anonymes.

Toutefois, il est demandé aux employeurs d'adopter des mesures de protection par rapport à la discrimination et à la stigmatisation mais aussi d'adapter leurs postes de travail à ces personnes vivant avec le VIH/SIDA. "C'est ce qui fait qu'aujourd'hui, les personnes vivant avec le VIH/SIDA n'ont plus à se cacher parce qu'ils peuvent vivre leur vie pleinement même si dans la pratique, l'indexation annihile tous les efforts qui sont faits en direction de la lutte contre le VIH SIDA", a-t-il ajouté tout en précisant que son service a organisé récemment, de concert avec le District sanitaire de Saint-Louis, une activité de dépistage au niveau des Grands Domaines du Sénégal (GDS).

Cette activité leur a permis de recenser 150 personnes volontaires qui se sont fait dépister anonymement, pour reprendre ainsi les propos de Malal Samba Ndao, contrôleur à l'Inspection régionale du Travail et de la Sécurité Sociale de Saint-Louis.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.