Madagascar: Insécurité alimentaire dans le Sud - Amboasary épicentre de la catastrophe humanitaire

L'insécurité alimentaire fait des millions de victimes dans le Sud.

1,5 millions de personnes du Sud de Madagascar ont besoin d'assistance alimentaire d'urgence d'après le Programme Alimentaire Mondial.

« Le Sud de Madagascar est au bord d'une catastrophe humanitaire ». C'est ce qu'on peut lire dans un communiqué de presse signé par le Programme Alimentaire Mondial Madagascar en date du 30 novembre dernier. Un document qui fait savoir que « 1,5 millions de personnes - soit la moitié de la population de la région - ont besoin d'une assistance alimentaire d'urgence ». Soit, « trois fois plus de victimes que prévu au milieu de l'année » si l'on se réfère toujours au document émanant de cet organisme onusien. Et parmi les dix districts les plus touchés, « Amboasary est l'épicentre ».

La situation de faim dite de « crise » ou « d'urgence » toucherait le plus « les femmes et les enfants ». Une situation qui « met en évidence l'ampleur de l'insécurité alimentaire à Madagascar, où près de la moitié des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique ou de retard de croissance. Ce qui peut entraîner des altérations irréversibles de leur cerveau et de leur corps », annonce la branche malgache du Programme Alimentaire Mondial.

Ça urge. Une évaluation du PAM à Amboasary le mois dernier a révélé que « trois enfants sur quatre avaient quitté l'école, principalement pour aider leurs parents à chercher de la nourriture ». Moumini Ouedraogo, représentant du PAM à Madagascar explique cette situation en faisant savoir que « la faim et la malnutrition que nous constatons sont le résultat de trois années de récoltes perdues. Les familles de ces régions touchées par la sécheresse tentent désespérément de survivre. Elles vendent leurs biens les plus précieux, tels que le bétail, les outils agricoles et les ustensiles de cuisine ». Avant d'interpeller tous les acteurs : « la situation dans le Sud du pays exige une réponse urgente. Les gens n'ont plus rien à manger, nous devons les aider avant qu'il ne soit trop tard.

Mais pour cela, les donateurs doivent apporter un soutien urgent, dès maintenant ». Ces quelques informations concernant l'état de l'insécurité alimentaire dans le Sud donnent un aperçu de l'ampleur de la situation. Pour l'heure, les données officielles font référence aux résultats de l'analyse de la malnutrition aiguë dans le Sud publiés au mois de mai 2020 dernier. Selon cette analyse, plus de 100.000 enfants souffriront de la malnutrition aiguë durant cette année 2020.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.