Cameroun: Cacao - Du rififi autour de la prime aux planteurs

La Côte d'Ivoire et le Ghana accusent les multinationales Hershey et Mars de refuser de verser aux producteurs cette gratification spéciale négociée en 2019.

Le Conseil café cacao (CCC) de Côte d'Ivoire et le Ghana Cocoa Board (COCOBOD) sont en colère contre les multinationales Hershey et Mars. Les régulateurs de cette filière dans ces deux Etats producteurs de deux tiers du cacao mondial reprochent aux deux chocolatiers américains, dans une correspondance commune, d'acheter du cacao ou du beurre de cacao sans payer le Différentiel de revenu décent (DRD). D'une valeur de 400 dollars, plus de 219 000 F, par tonne, cette prime négociée en 2019, en plus du prix du marché, est appliquée depuis le démarrage de la campagne 2020-2021, et est reversée aux planteurs. Abidjan et Accra s'insurgent contre le fait que les deux entreprises, pour leur approvisionnement de décembre, se soient directement ravitaillés auprès des entrepôts en contournant le versement de ladite prime, les fèves concernées ayant été produites avant l'entrée en vigueur de l'accord.

Le Conseil café cacao de Côte d'Ivoire et le Ghana Cocoa Board qui redoutent également la même dérobade pour les livraisons du mois de mars 2021, dénoncent « une rupture de confiance » et « un complot » contre cet accord négocié en 2019 et visant à mieux récompenser pas moins de 3 millions de producteurs dans ces deux pays. Le CCC et le COCOBOD disent n'avoir pas « en conséquence d'autre choix que de suspendre tous les programmes de certification » en Côte d'Ivoire et au Ghana. Dans un communiqué publié à la suite de cette levée de bois vert des deux régulateurs, la multinationale Mars a démenti ces allégations et réaffirmé son attachement à l'application du DRD et se dit prête à œuvrer par ses programmes de certification à « une nouvelle approche pour augmenter les revenus des planteurs de cacao ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.