Egypte: Sous le parrainage de l'Egypte, signature d'un accord de coopération entre l'AIECORP et l'Afreximbank

Le ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Tarek El-Molla et le secrétaire général de l'Organisation des Producteurs Africains ou APO Omar Ibrahim ont assisté mercredi à la signature d'un accord de coopération entre la Banque africaine d'Import-Export (Afreximbank) et la Société africaine d'investissement en énergie (AEICORP) affiliée à l'Organisation internationale de pays africains producteurs de pétrole APO.

M. El-Molla a exprimé sa satisfaction de la confiance que l'Organisation accorde à l'Égypte qui a été choisie par le conseil ministériel de l'organisation pour diriger les négociations entre les deux parties, en plus de sa participation à la préparation d'une étude détaillée en coopération avec cinq autres pays africains membres de l'organisation sur l'avenir de l'industrie pétrolière et gazière en Afrique à la lumière des défis de la crise du coronavirus.

Le ministre a souligné que les défis de la période actuelle avaient renforcé la culture de coopération entre les pays qui ont des objectifs communs, car la coopération entre les pays africains est impérative pour tirer le maximum profit économique des richesses du continent africain, indiquant que le développement de l'industrie pétrolière africaine est la clé pour la réalisation davantage de développement dans le reste des secteurs, où l'énergie est le moteur du développement civilisationnel et industriel.

Dans le cadre de l'accord, les deux institutions œuvreront à coordonner les initiatives d'intérêt commun dans les divers domaines énergétiques, notamment les infrastructures énergétiques de l'Afrique pour relancer les efforts de développement à travers des plans clairs visant à attirer les investissements dans les secteurs de l'énergie et des mines en Afrique.

Pour sa part, le président de la Banque africaine a affirmé que l'accord avait pour but de relancer les efforts déployés par AEICORP, notamment le développement de l'infrastructure et l'attraction des investissements et de l'industrie de l'énergie en Afrique, notant que l'accord facilitait les plans d'accès à de nouveaux marchés et les programmes de formation des employés.

D'autre part, le directeur de la société AEICORP a confirmé l'engagement par la société à changer la situation de l'énergie en Afrique pour le mieux, soulignant que l'Afrique disposait d'énormes richesses et avait besoin de technologies de pointe pour en bénéficier.

Cet accord est une étape importante pour la coopération et le partenariat entre les institutions de développement du continent africain, a enfin dit le secrétaire général de l'APO.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.