Ile Maurice: Sévices sur les enfants - Deux cas de maltraitance et abandon rapportés

2 Décembre 2020

Après la mort d'Ayaan Ramdoo, battu par sa mère et son beau-père, d'autres parents négligents n'ont toujours pas compris l'importance d'un enfant dans leur vie.

Pas plus tard que le lundi 30 novembre, une préposée de la Child Development Unit (CDU) a rapporté un cas d'abandon enfant au poste de police de Pope Hennessy. Un cas de maltraitance d'enfant a été enregistré au poste de police de Moka le même jour.

La préposée de la CDU explique avoir reçu la visite d'un homme de 47 ans, de Vallée-des-Prêtres avec son fils de 16 ans. Il lui a expliqué qu'il ne pouvait plus subvenir aux besoins de son fils. «Cela fait plus d'une semaine que ma femme a quitté notre fils chez moi et je ne peux plus le garder.» Voulant obtenir la version de la mère, l'officier l'appelle. Cette dernière, aussi âgée de 47 ans et résidant à Pailles, lui explique : «Mo pa pou kapav get zanfan-la mo tousel, mwa osi mo ena mo lavi. Mo bizin sorti ar mo tifi dan Samdi, mo pa kapav les li sorti tousel. Mo pey so papa Rs 500 à Rs 1 000 par semenn, li pa kapav fer boul ar zenfan la. Mo les CDU pran li.»

Malgré les dires de son épouse, il a laissé l'enfant à la CDU et s'en est allé. Il était mécontent du fait que l'officier n'avait pas pu trouver un terrain d'entente pour la garde de l'enfant. La police a été prévenue et le père arrêté sous une charge provisoire d'abandon d'enfant. Il est détenu au poste de police de Pope Hennessy.

Quant au cas de maltraitance d'enfant rapporté à Moka, une policière affectée au poste et un officier de la CDU se sont rendus au chevet d'une adolescente de 14 ans, admise à l'hôpital Jeetoo. Elle a expliqué aux deux officiers qu'une dispute a éclaté sous le toit familial entre son père et elle, le 27 novembre.

Le père, un homme de 39 ans et habitant Moka, l'a frappée avec la boucle de sa ceinture. Elle saignait du bras. Ne pouvant plus supporter cette situation, elle s'est rendue chez sa grand-mère pour que celle-ci puisse veiller sur elle.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.