Afrique: Plus de 3,3 millions d'enfants vaccinés au Tchad lors d'une campagne à grande échelle contre la polio

N'djamena — Plus de 3,3 millions d'enfants ont été vaccinés contre la polio au Tchad lors d'une campagne de vaccination qui vient de s'achever - l'une des plus importantes de ce type dans la région africaine cette année alors que les campagnes reprennent après avoir été interrompues en raison de la pandémie COVID-19.

Alors que l'Afrique a été déclarée exempte du poliovirus sauvage en août 2020, une autre forme de polio continue d'infecter les enfants : le poliovirus circulant dérivé d'une souche vaccinale, ou PVDVc. Ce type de polio est rare et ne peut se produire que dans les régions où le nombre d'enfants vaccinés est insuffisant, ce qui signifie que le seul moyen d'arrêter sa propagation est par la vaccination. La flambée actuelle au Tchad a été détectée pour la première fois en février 2020 - mais les vaccinations ont été interrompues en raison de la COVID-19, et le virus s'est propagé à 36 districts du pays, paralysant plus de 80 enfants et entraînant même des cas au Soudan et en République centrafricaine, pays voisins.

"Les virus ne respectent pas les frontières nationales", a déclaré le Dr Ndoutabé Modjirom, Coordonnateur de l'Équipe de réponse rapide (ERR) à la polio de la région africaine de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Étant donné la situation géographique centrale du Tchad et la mobilité de ses populations, il était important de planifier une campagne à grande échelle qui cible les populations clés et les zones à haut risque dans tout le pays".

La campagne s'est déroulée en deux tours de vaccination ciblant les enfants de 91 districts situés dans 16 des 23 provinces du Tchad. Le premier tour a eu lieu entre le 13 et le 15 novembre et le second du 27 au 29 novembre.

Après l'interruption des campagnes de vaccination de masse contre la polio dans toute l'Afrique en raison des restrictions imposées par la COVID-19, elles ont repris en juillet 2020. Au total, plus de 40 millions d'enfants dans 16 pays ont été vaccinés. La réponse apportée à ce jour dans la région en général, et au Tchad en particulier, démontre l'engagement des partenaires de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite et des pays à stopper le virus dans les zones les plus difficiles dans le contexte de la pandémie COVID-19.

"Le nombre d'enfants vaccinés depuis la reprise des campagnes de lutte contre la polio est extrêmement encourageant", a déclaré la Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. "Cette campagne à grande échelle au Tchad pendant la COVID-19 reflète l'engagement et la capacité de la région à faire face à de difficiles et multiples défis sanitaires et à protéger la santé de tous les enfants".

Pendant la pause des vaccinations massives contre la polio due à COVID-19, l'équipe tchadienne d'experts nationaux et internationaux de la polio a travaillé avec l'Équipe de réponse rapide (ERR) pour suivre le virus, effectuer une évaluation des risques et planifier une campagne de riposte à la flambée dès qu'il était possible de le faire en toute sécurité, en tenant compte des délais prévus par les normes de pratique en matière de riposte à la flambée. Des consultations ont également eu lieu avec le groupe national de travail COVID-19 pour s'assurer que les meilleures pratiques en matière de prévention et de contrôle des infections seraient suivies. L'engagement et les efforts du ministère de la Santé et d'autres dirigeants et partenaires clés du secteur de la santé aux niveaux national et régional, dont l'UNICEF, ont joué un rôle déterminant dans le lancement de la campagne.

"Avec l'augmentation des vaccinations et l'engagement continu des responsables et partenaires de la santé, nous sommes convaincus que nous verrons bientôt la fin de cette flambée et de toutes les formes de polio en Afrique", a déclaré le Dr Jean Bosco Ndihokubwayo, Représentant de l'OMS pour le Tchad.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.