Burkina Faso: Journée mondiale de lutte contre le SIDA - La Société burkinabè de pédiatrie a offert 48h de dépistage gratuit

2 Décembre 2020

La Société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED) a organisé, les 1er et 2 décembre 2020 à Ouagadougou, une campagne de dépistage volontaire du VIH/ SIDA au profit de la population. L'information a été donnée au cours d'un point de presse, le lundi 30 novembre 2020.

Le 1er décembre 2020, le monde entier commémore la Journée mondiale du SIDA sous le thème :

« Solidarité mondiale et responsabilité partagée ».

A cette occasion, la Société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED) a organisé, les 1er et 2 décembre, une campagne de sensibilisation et de dépistage, dans dix formations sanitaires du pays. Ce sont les Centres hospitaliers universitaires (CHU) Yalgado-Ouédraogo, de Tengandogo, Sanou-Souro, et celui pédiatrique Charles- de-Gaulle, à Ouagadougou.

A ceux-là, s'ajoutent les Centres hospitaliers régionaux (CHR) de Koudougou, de Tenkodogo et celui de Fada N'Gourma.

Il y a également l'hôpital du district de Bogodogo, celui de Pissy et le centre universitaire régional de Ouahigouya.

Selon la présidente de la SOBUPED, Pr Diarra Yé, la société savante de pédiatrie du Burkina Faso, qui œuvre pour une meilleure santé des enfants, veut à travers ces 48 heures, contribuer à l'amélioration du dépistage du VIH chez les tout-petits et leurs familles au niveau de ces dix structures de soins pédiatriques au Burkina Faso. Pour le Pr Yé, cette activité constitue une aubaine pour sa structure de sensibiliser, proposer le dépistage, réaliser des tests rapides de VIH aux enfants et à leurs familles ainsi que les usagers.

Elle a, par ailleurs, promis que les personnes dépistées positives au cours de cette campagne de sensibilisation seront mises sous Anti-rétroviraux (ARV).

Selon le rapport ONUSIDA 2020, en 2019 dans le monde, près de 38 millions de personnes vivaient avec le VIH dont 1,8 million d'enfants de 0 à 14 ans.

Dans le même temps, le monde enregistrait près de 690 000 décès liés à la pandémie.

Pour le cas du Burkina Faso, la séroprévalence du VIH chez les adultes était de 0,7% selon le rapport 2019 du Programme sectoriel santé de lutte contre le SIDA et les Infections sexuellement transmissibles (PSSLS-IST).

Quant aux personnes vivant avec la maladie, elles sont estimées à près de 96 000 dont 9 100 enfants dont l'âge est inférieur à 15 ans.

Pour ce faire, Pr Diarra Yé a appelé la population à adhérer au dépistage pour l'amélioration de la santé de la famille en général et du couple mère-enfant en particulier.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.