Madagascar: Business forum - Les politiques s'intéressent enfin à Toliara

La grande rencontre économique de Toliara fait ressortir les opportunités d'investissement dans l'Atsimo Andrefana. Du concret est annoncé pour un réel décollage économique.

Les potentialités reconsidérées. En l'espace de deux jours, Toliara s'arrache la vedette. Le premier business forum régional, qui se tient au Jardin de la mer de Toliara depuis le 1er décembre, ne parle que des richesses de la région Atsimo Andrefana. Les lobbyings menés ici et là depuis des mois, pour une meilleure reconsidération de cette partie sud de l'ile, ont porté ses fruits et un forum est enfin organisé.

Les opérateurs économiques de la région, les représentants des collectivités territoriales décentralisées, les directions régionales évoquent les diverses opportunités d'investissement dans la région Atsimo Andrefana. Ont été remarqués parmi les participants, Alphonse Ralison, président de la Plateforme de concertation et de pilotage de la filière PRiz, des cadres du ministère de l'Agriculture tels que Philibert Rakotoson, le coordonnateur du programme DEFIS, Pierrot Randrianaritiana, le minis tre de l'Énergie, Christian Ramarolahy, le directeur général de la Jirama, Vonjy Andriamanga, le président du Syndicat des industries de Madagascar, Hassim Amiraly. Le riz et grains secs, le tourisme, les ressources minières et halieutiques, et l'élevage sont mis en avant.

Hier, la filière Riz et grains secs a été discutée en présence de la ministre de l'Industrie, du commerce et de l'artisanat Lantosoa Rakotomalala. Elle a souligné la nécessité de passer à l'amélioration de la production en aval, celle de l'industrialisation.

Pistes

«Le dialogue public-privé qui a vu la présence d'agriculteurs, de consommateurs, de transporteurs et d'exportateurs, a cerné tous les problèmes liés à l'aménagement des zones agricoles, l'irrigation, les insectes destructeurs de plantes, le faible prix d'achat aux agriculteurs, l'insécurité ou encore le mauvais état des routes. Mais des pistes d'amélioration ont été avancées», témoigne, entre autres, Viviane Dewa, présidente de la Fédération des chambres de commerce et d'industrie de Madagascar (FCCIM).

Une étroite coopération avec le Fofifa (Centre national de recherches appliquées au développement rural) sera bientôt entamée pour les semences. De nouvelles requêtes de financement de projets d'aménagement agricole seront soumises aux partenaires financiers. Le projet PIC s'engage à réaliser davantage de forages. Une résolution a été promise concernant l'éternelle problématique des « Kilaboly » ou usuriers dans la filière coton. L'importance de la réhabilitation de la RN10 reliant Andranovory et Ambovombe a été soulevée. Une zone agro-industrielle sera implantée à Toliara.

Lantosoa Rakotomalala a évoqué la mise en place d'une plateforme Grains Secs Riz et Maïs pour une meilleure traçabilité. « La mise en lien du profil de la région Atsimo Andrefana avec le site de l'EDBM (Economic Development Board of Madagascar) est également une piste à explorer afin de redynamiser l'offre existante dans la région Atsimo Andrefana et la demande», propose-t-elle. Ce jour, une feuille de route avec un plan d'actions clair pour un réel décollage de la région es t a t tendue. «En espérant que ce ne sera pas lettre morte», escompte un notable de la région.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.