Algérie: Belgique - Arrestation de plusieurs individus proches du régime marocain impliqués dans une attaque contre des manifestants sahraouis

Bruxelles — La police belge a interpellé mercredi un groupe de criminels et de Baltaguia, membres d'associations proches de partis marocains qui projetaient d'attaquer une manifestation pacifique à laquelle a appelé la diaspora sahraouie en Belgique en vue de dénoncer l'agression militaire marocaine contre le peuple sahraoui dans la zone d'El Guerguerat, ont rapporté plusieurs sources médiatiques.

Selon des sources bruxelloises et des vidéos diffusées par des militants sahraouis sur les réseaux sociaux, ces "hors-la-loi" ont lancé, il y a deux jours, des appels incitatifs contre les Sahraouis, auxquels ont fait face les services de sécurité belges qui étaient en train de sécuriser une manifestation de la diaspora sahraouie, autorisée par les autorités devant le siège de la Commission européenne.

Depuis le début de la manifestation, ces criminels ont tenté des actes de voyous contre les manifestants sahraouis, en scandant des slogans racistes et en essayant d'affronter les manifestants, ce qui a conduit la police à déployer ses agents à proximité de la manifestation et à "arrêter des dizaines d'entre eux, qui se trouvent menacés de poursuites pour intention de commettre des actes de vandalisme, de semer le chaos devant les institutions officielles et de porter atteinte aux biens publics".

Immédiatement à la fin de la manifestation, plusieurs vidéos ont été publiées sur des réseaux sociaux documentant l'arrestation par la police belge d'un groupe de hors-la-loi dont une femme appartenant à des partis relevant de l'Etat marocain, ayant tenté d'attaquer des manifestants.

"Certains partis politiques marocains et associations qui sont le prolongement de certaines institutions marocaines ont lancé, il y a près de deux semaines, des campagnes d'incitation à la haine contre les membres de la communauté sahraouie établie en Europe, et surveillent leurs activités habituelles dans différentes capitales afin de les perturber et d'empêcher les Sahraouis de faire entendre leur voix au monde et de dénoncer les crimes perpétrés par l'occupation marocaine contre notre peuple dans les territoires occupés et à l'intérieur des prisons", ont rapporté plusieurs sources sahraouies.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.