Cote d'Ivoire: Les artistes Yodé et Siro en garde à vue

En Côte d'Ivoire, les artistes Yodé et Siro sont entendus par le procureur depuis ce matin. Le célèbre duo de musique zouglou a été placé en garde à vue ce mercredi. Les deux artistes avaient déjà été convoqués par la gendarmerie en début de semaine après avoir critiqué publiquement le procureur de la République, dimanche dernier, lors d'un concert.

Aller dire au procureur Adou Richard que « un mort, c'est un mort », c'est le message lancé par l'une des moitiés de Yodé et Siro dimanche dernier dans la commune de Yopougon, lors d'un concert à l'Internat, espace culturel considéré comme le temple du zouglou. Par ces propos en référence aux vies perdues dans les violences électorales des trois derniers mois, le célèbre groupe ivoirien laisse entendre que le procureur de la République préfère privilégier les enquêtes contre les militants de l'opposition et responsables présumés de ces tueries.

Suite au concert, les artistes révèlent publiquement qu'ils ont reçu une convocation de la brigade de recherche de la gendarmerie qui les a interrogés mercredi pendant plusieurs heures avant de les placer en garde-à-vue. Ils ont ensuite été présentés devant le procureur Richard Adou ce matin.

La convocation des duettistes du zouglou, réputés pour leurs textes engagés, a immédiatement fait réagir la classe politique de l'opposition, dont son chef de file, le président du PDCI Henri Konan Bédié qui a affiché son soutien au groupe. Il y a quelques mois, les deux musiciens sortaient leur nouvel album dans lequel le parti au pouvoir était indexé et faisaient déjà polémique sur la scène ivoirienne.

Cette garde-à-vue intervient alors que le pays traverse une nouvelle crise politique suite à la réélection pour un troisième mandat du président Alassane Ouattara le 31 octobre 2020.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.