Congo-Brazzaville: Coopération - La Banque mondiale et le Congo planchent sur le numérique dans l'éducation

« La transformation numérique à l'école est l'un des chantiers à venir en ce qui concerne les perspectives de coopération », a fait savoir le directeur des opérations de la Banque mondiale en Afrique centrale, Abdoulaye Seck, au sortir d'une entrevue avec le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, récemment à Brazzaville. La pandémie de covid-19 ayant bousculé les méthodes d'enseignement, il est, en effet, utile de poursuivre les efforts visant à combler la fracture numérique, afin d'assurer la continuité pédagogique.

Le Congo en fait l'expérience, avec l'appui des partenaires, lors du confinement, mettant en place des plates-formes numériques pour permettre aux élèves de suivre des cours à distance.

Par ailleurs, le ministre Anatole Collinet Makosso et Abdoulaye Seck ont évoqué les mécanismes de d'amélioration de l'accès à l'éducation et la qualité de celle-ci.

En rappel, le quatrième point des Objectifs de développement durable appelle à assurer l'accès de tous à l'éducation de qualité et à promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie. La coopération entre la Banque mondiale et le Congo tient compte de cet aspect parmi tant d'autres.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.