Congo-Kinshasa: AFDC-A - Le TGI Gombe donne raison à Bahati Lukwebo

Le verdict est tombé dans la journée de ce mercredi 2 décembre 2020. Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe siégeant en matière civile et gracieuse au premier degré s'est prononcé en faveur du Sénateur Modeste Bahati Lukwebo. Ce jugement qui vient finalement mettre un terme à une sacrée bataille judiciaire entre le camp de Nene Ilunga Nkulu et celui de Bahati Lukwebo, reconnaît donc à ce dernier la paternité du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques pour le Congo et Alliés (AFDC-A).

Surpris, le camp de Nene Nkulu promet de former une tierce opposition.

Alors que dans le camp du Sénateur Modeste Bahati Lukwebo l'on jubile déjà sur ce jugement prononcé au premier degré par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, côté députée Nene Ilunga Nkulu, aile restée fidèle au Front Commun pour le Congo, l'on se dit surpris de cette nouvelle qui est tombée comme un cheveu dans la soupe.

Me Eric Birindua, avocat du camp Nene Nkulu qui s'est exprimé à ce sujet rassure qu'ils sont sereins, parce qu'ils sont dans la régularité. Il a cependant annoncé qu'une tierce opposition sera formée en vue d'obtenir du Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe l'annulation pure et simple de ce jugement.

A l'en croire, "le regroupement politique AFDC-A dirigée par Nene Nkulu n'a jamais été partie au procès dans lequel le TGI/Gombe vient de se prononcer".

Les jérémiades de l'AFDC-A de Nene Nkulu

Comme l'on pouvait s'y attendre, la réaction n'a pas tardé de tomber dans le camp du Sénateur Modeste Bahati Lukwebo. Me Ekila Likombo, Secrétaire permanent de l'AFDC-A de Bahati Lukwebo pense que le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe a dit le droit.

De l'avis de ce dernier, "la partie Nene Nkulu est juste en train de faire des jérémiades pour distraire l'opinion et la population congolaise qui sait pertinemment bien que le président de l'AFDC et de l'AFDC-A c'est le Professeur Modeste Bahati Lukwebo".

Prenant à contrepied les allégations de son prédécesseur, Me Ekila Likombo rappelle qu'en son temps Me Eric Birindua avait saisi le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe sous le RC 118.840, mais que cet exploit n'est jamais arrivé au tribunal de céans et finalement le tribunal avait fini par se déclarer non saisi.

Plus loin, Me Ekila souligne qu'à la suite de la décision de la Cour Constitutionnelle qui s'était déclarée incompétente pour motif de leadership, le ministre national de l'Intérieur, autorité régulatrice des partis politiques, s'étant prononcé au regard des documents enregistrés au ministère de l'Intérieur, et, l'autre partie d'étant entêté, ce dernier estime qu'il était donc normal que la paternité de l'AFDC-A soit attribuée au Sénateur Modeste Bahati Lukwebo.

S'agissant de la tierce opposition que brandit l'aile de Nene Nkulu contre le jugement rendu au premier degré par le TGI/Gombe, Me EkilaLikombo précise que pour initier la tierce opposition, il faut avoir qualité pour saisir le Tribunal. Il dit cependant attendre ce que cela va donner comme suite.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.