Rwanda: Covid-19 - Le Rwanda se prépare pour acquérir ses premières doses de vaccin

Kigali — Alors que le spectre d'une troisième vague de contamination au coronavirus plane sur le monde depuis des semaines, vu le nombre croissant des infections, le Rwanda cherche déjà à se procurer son premier lot de vaccins contre la Covid-19.

Le pays des mille collines, resté relativement moins touché par la Covid-19 que d'autres pays d'Afrique de l'Est (5,948 contaminations, 49 décès), se prépare activement à une campagne imminente de vaccination à grande échelle de sa population.

Au moment où l'espoir d'un vaccin efficace anti-Coronavirus est de plus en plus grand, au vu des récentes annonces des entreprises pharmaceutiques telles que Sinopharm, Moderna ou Pfizer concernant les bons résultats de leurs essais cliniques, les autorités rwandaises ont annoncé leur attention de débourser 15 millions de dollars pour acheter de futurs vaccins qui seront mis sur le marché.

"Il existe plusieurs vaccins Covid-19 qui ont démontré leur potentiel, bien qu'ils soient encore en cours d'essais et qu'ils ne soient pas encore approuvés pour usage humain (... ) Nous mobilisons à présent 15 millions de dollars pour l'acquisition de doses du vaccin, une fois qu'il sera disponible", a révélé récemment Tharcisse Mpunga, le ministre d'État chargé des soins de santé primaires.

Cette enveloppe mobilisée par le gouvernement permettra de vacciner près de 30% de la population rwandaise, estimée à 12 millions d'habitants, a déclaré à la presse M. Mpunga qui a précisé que la priorité sera donnée aux front-liners et personnes à haut risque, surtout le personnel médical et les agents d'autorité, les forces de sécurité, les personnes âgées et celles vulnérables au virus.

"Après cette première phase prioritaire, nous prévoyons de vacciner de plus en plus de groupes cible tels que les étudiants et le personnel éducatif", a indiqué le responsable, relevant que l'immunisation de la population à travers le vaccin est l'un des axes majeurs de la stratégie de lutte contre la Covid-19.

Pour sécuriser sa part de vaccins, le Rwanda a été parmi les premiers pays à s'engager dans le programme COVAX Service mondial pour les vaccins, qui dispose d'un portefeuille de vaccins anti-Covid-19 le plus important et le plus diversifié au monde.

"Le Rwanda fait partie du cadre COVAX et des arrangements sont actuellement en cours pour que des fonds soient apportés. Le gouvernement lèvera le reste", a fait savoir le ministre rwandais des Finances et de la Planification économique, Uzziel Ndagijimana.

Co-dirigé par l'alliance GAVI pour les vaccins, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), l'initiaitve COVAX a été conçue pour garantir un accès équitable au niveau mondial des vaccins, une fois qu'ils sont développés et autorisés à être utilisés.

Le cadre couvre actuellement 9 vaccins candidats anti-Covid-19 et son principal objectif est de sécuriser l'approvisionnement et de fournir 2 milliards de doses dans les pays qui s'engagent d'ici la fin 2021.

Quelques centaines de vaccinateurs seront nécessaires pour le début de la phase pilote de la campagne de vaccination de masse au Rwanda. Cette opération inédite représente un défi logistique de taille pour les autorités sanitaires, d'après plusieurs observateurs.

En Afrique, c'est le Maroc qui a le premier annoncé une campagne de vaccination massive de sa population. Au niveau mondial, des stratégies mises en place par l'OMS, dont le programme COVAX, visent à faciliter l'accès équitable de tous les pays aux vaccins anti-coronavirus qui seront produits.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.